Actualisé 23.10.2012 à 14:27

Cambodge

Expulsée pour avoir déchiré des photos du roi

Un tribunal cambodgien a exigé mardi l'expulsion d'une cadre d'une d'entreprise chinoise qui avait déchiré des photos du vénéré roi Norodom Sihanouk, décédé le 15 octobre.

Le roi Norodom Sihanouk, décédé le 15 octobre est vénéré encore à ce jour.

Le roi Norodom Sihanouk, décédé le 15 octobre est vénéré encore à ce jour.

Wang Zia Chao, 43 ans, a aussi été condamnée à 500 dollars d'amende et un an de prison avec sursis pour avoir «intentionnellement abîmé les photos» du monarque.

Wang a exprimé ses remords, expliquant avoir été agacée que les employés de l'usine de textile Top World s'arrêtent de travailler pour regarder les photos. Mais elle a affirmé avoir ignoré qui elles représentaient. «Si j'avais su, je ne l'aurais pas fait. Je regrette mon erreur», a-t-elle déclaré.

Son faux-pas a provoqué un début d'émeutes dans l'usine, obligeant la police à intervenir pour calmer le millier d'ouvriers en colère. Menottée, elle a dû présenter des excuses publiques devant un mémorial en l'honneur de Sihanouk avant d'être licenciée de son poste de chef d'unité de production.

Ce type de cas est extrêmement rare au Cambodge où, contrairement à la Thaïlande voisine, le code pénal ne punit pas sévèrement les dossiers de lèse-majesté.

Sihanouk, que la puissance coloniale française avait installé en 1941 sur le trône, à 18 ans, a accompagné les soubresauts de son pays vers l'indépendance puis «l'âge d'or» des années 50 et 60, avant que le pays ne sombre dans la guerre civile et le régime des Khmers rouges.

Il avait abdiqué en faveur de son fils Sihamoni en 2004. (afp)

Wang a exprimé ses remords: «si j'avais su, je ne l'aurais pas fait. Je regrette mon erreur»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!