Actualisé 14.10.2013 à 16:05

Hockey

Fabrice Herzog apprend vite au pays du hockey

Le Thurgovien vient de débarquer aux Remparts de Québec. La pression et les attentes y sont grandes pour un junior.

de
Robin Carrel, Québec
A 18 ans, le Suisse flambe parmi les jeunes de son âge. De quoi rêver de NHL?

A 18 ans, le Suisse flambe parmi les jeunes de son âge. De quoi rêver de NHL?

Suivre un entraînement au mythique Colisée permet de se rendre compte du professionnalisme de cette équipe de Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Quatre entraîneurs sont sur la glace, cinq personnes de l'encadrement se relaient sur le banc des joueurs et six journalistes observent quotidiennement l'entraînement de ces jeunes de 16 à 19 ans depuis les tribunes.

Le premier match de la saison a attiré plus de 11 500 spectateurs. La pression est donc forte, dans une ville toujours nostalgique de ses Nordiques, disparus en 1995. «C'est sûr que c'est spécial de jouer à Québec, sourit Fabrice Herzog. C'est une grande ville et il y a des fans très exigeants, mais j'aime ça. C'est une superexpérience.»

Si le Suisse de 18 ans réussit un bon début de saison(7 buts et 3 assists en 12 matches), il n'en va pas de même pour son équipe. Après avoir été bousculés, les Remparts se sont toutefois repris. Ils ont aligné trois victoires en autant de rencontres, la semaine dernière, grâce notamment à quatre réussites de Herzog. «Les résultats étaient inacceptables. D'un point de vue plus personnel, ça ne se passe pas si mal. Mais j'ai le potentiel pour faire mieux.» Le jeune homme est ambitieux. Drafté au 5e tour par Toronto en juin, il regarde souvent les rencontres des Maple Leafs: «Ça me permet de voir comment il faut jouer pour espérer y avoir ma chance.»

Avant de commencer à rêver de NHL, un autre défi l'attend: apprendre le français. Les Québécois, pas réputés pour aimer les anglophones, lui pardonnent tout juste de s'exprimer dans la langue de Shakespeare, car il joue bien au hockey.

Une patinoire en attendant la NHL

La ville de Québec aura une «arena» neuve à l’automne 2015. La construction de cette enceinte (18 482 places) était une étape obligée en direction du rêve de tous les habitants: accueillir de nouveau une équipe de NHL. Mais l’attente risque d’être longue. La Ligue ne semble pas pressée: il faudra sans doute

patienter jusqu’à ce que la NHL passe de 30 à 32 équipes. En

attendant, ce sont les Remparts qui l’occuperont.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!