Football – Face à Lugano, le Lausanne-Sport ne s’est offert aucun espoir
Publié

FootballFace à Lugano, le Lausanne-Sport ne s’est offert aucun espoir

Après le nul arraché face à YB, les Vaudois ont regoûté à l’amertume de la défaite (3 à 1). Un résultat qui ne souffre aucune discussion.

par
Patrick Oberli
(Lugano)
Numa Lavanchy a pu tromper Mory Diaw pour doubler la mise juste avant la mi-temps.

Numa Lavanchy a pu tromper Mory Diaw pour doubler la mise juste avant la mi-temps.

Urs Lindt/freshfocus

Le Lausanne-Sport a repris sa routine, dimanche à Lugano. Il s’est incliné 3 à 1 sans vraiment avoir eu droit au chapitre. Encore une fois, les lacunes individuelles accentuées par un collectif chancelant ne lui ont pas laissé d’espoir.

A vrai dire, la partie était déjà pliée à la mi-temps. A la 23e minute, c’est Bottani qui donnait l’avantage aux Tessinois. Il profitait d’un renvoi du gardien vaudois Diaw consécutif à un tir de Celar. Mais ce qui est à retenir, c’est l’origine de l’action. A savoir une passe de Zohouri interceptée par Sabatini, alors que le défenseur n’était absolument pas sous pression. Un geste catastrophique qui a sonné les Lausannois et leur entraîneur, Alain Casanova.

La deuxième réussite est tombée dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Alors que Lausanne paraissait avoir repris un semblant d’énergie quand Diaw a arrêté un penalty de Celar (43e), Lugano s’est défendu en monopolisant le ballon. Celui-ci est arrivé dans les pieds de Kevin Ruegg, dans le rond central. La suite? Une passe laser en direction de Lavanchy, parti dans le dos de Maxime Poundje, suivi d’une pichenette du latéral vaudois de Lugano. Génialement simple. Et trop fort pour Lausanne

Alain Casanova a tenté de redonner vie à sa formation en introduisant Alakouch et Pollero dès le début de la seconde période. Sans véritable succès dans ce match assez brouillon, jusqu’à la 71e minute quand le premier a adressé un centre parfait, repris magnifiquement de volée par Amdouni (6e réussite de la saison). A 2 à 1, l’espoir repointait le bout de son nez. Sauf que cette saison, Lausanne, c’est Lausanne. Et trois minutes plus tard, les Vaudois se ressortaient du jeu en laissant Aliseda, nouvellement entré, ajuster des 16 mètres la lucarne de Diaw.

De son déplacement au Tessin, le Lausanne-Sport espérait revenir avec une victoire qui lui aurait donné un semblant d’existence en cette fin de saison de Super League, après la défaite de Lucerne face à Saint-Gall. Raté. Non seulement, il revient les mains vides, mais aussi avec ce sentiment toujours plus fort que sa place n’est vraiment pas en première division.

Lugano - Lausanne 3-1 (2-0)

Stade du Cornaredo, 2225 spectateurs. Arbitre: M. Schärer.

But: 23e Bottani 1-0; 45e Lavanchy 2-0; 71e Amdouni 2-1; 75e Aliseda 3-1;

Lugano: Saipi; Daprelà, Maric, Ziegler; Lavanchy, Lovric, Ruegg (862 Hajrizi), Valenzuela (78e Facchinetti); Sabbatini (67e Custodio), Bottani (78e Haile-Selassie); Celar (67e Aliseda). Entraîneur: Mattia Croci Torti

Lausanne: Diaw; Zohouri, Monteiro, Husic; Trébel (92e Sow); Mahou, Kukurusovic, Suzuki (46e Pollero), Poundjé (46e Alakouch); Sanches (66e Spielmann), Amdouni. Entraîneur: Alain Casanova

Avertissements: 24e Maric. 30e Poundje. 61e Ruegg.

Notes: Lugano sans Guidotti (blessé). Lausanne sans Grippo, Kapo, Koné, Koyalipou, Turkes (blessés). Non convoqué: George

Bâle s’impose à GC

En déplacement à Zürich pour y affronter GC, le FC Bâle s’est imposé 2-4. Mené d’une longueur par les Sauterelles après des buts de Sene et Kawabe, les Rhénans ont égalisé juste avant la mi-temps par Lang. Au retour des vestiaires, les visiteurs ont pris les devants par Szalai. L’attaquant hongrois a entériné le succès de son équipe avec une deuxième réussite à la 79e. Au classement, Bâle est 2e à 12 points de Zürich alors que GC est toujours 8e avec cinq points d’avance sur Lucerne.

Ton opinion

11 commentaires