Actualisé 04.07.2011 à 20:04

Plainte contre DSKFace à Tristane Banon, DSK veut porter plainte

La journaliste française qui avait révélé il y a peu avoir subi les assauts de Dominique Strauss-Kahn a décidé de porter plainte contre lui. DSK réplique.

Dominique Strauss-Kahn, menacé d'une plainte pour tentative de viol par une journaliste française Tristane Banon, a chargé ses avocats français d'une action en justice pour dénonciation calomnieuse, ont annoncé ces derniers lundi dans un communiqué.

Dominique Strauss Kahn «a pris connaissance de l'intention de Mme Tristane Banon de déposer plainte à son encontre», or les faits qu'elle évoque sont «imaginaires», affirme ce communiqué. Par conséquent, Me Henri Leclerc et son associée, Me Frédérique Baulieu, «ont été chargés de rédiger une plainte en dénonciation calomnieuse contre Mme Banon».

Plainte de Tristane Banon

La journaliste et écrivaine française Tristane Banon, qui affirme avoir été agressée sexuellement en 2002 par Dominique Strauss-Kahn, va déposer plainte pour tentative de viol contre l'ex-patron du FMI, a annoncé lundi son avocat Me David Koubbi.

«Ma cliente Tristane Banon dépose plainte pour tentative de viol contre M. Dominique Strauss-Kahn. J'envoie le dépôt de plainte demain mardi 5 juillet au parquet, qui le recevra mercredi matin», explique l'avocat dans un entretien accordé au site internet de l'hebdomadaire «L'Express».

«Avec ma cliente, nous avions pris notre décision avant ce rebondissement du 1er juillet, à savoir dès la mi-juin», poursuit l'avocat, évoquant le coup de théâtre de vendredi, quand des doutes ont été publiquement émis par le procureur américain sur les accusations d'agression sexuelle portées contre DSK par une femme de chambre d'un grand hôtel de Manhattan.

Pas instrumentalisés par la justice US

«J'ai pris le temps nécessaire parce que je ne voulais pas être instrumentalisé par la justice américaine», a expliqué Me Koubbi. Après avoir annoncé le 16 mai que sa cliente envisageait de porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn, Me Koubbi avait indiqué quatre jours plus tard que sa décision sur ce point était «réservée à plus tard».

«En aucun cas, ni Tristane Banon ni moi-même ne souhaitons être instrumentalisés par la justice américaine ou prêter quelque concours que ce soit afin que ces deux dossiers soient liés d'une manière ou d'une autre», avait alors déclaré Me Koubbi.

Tristane Banon, aujourd'hui âgée de 31 ans, avait affirmé en février 2007 à la télévision avoir été agressée sexuellement cinq ans plus tôt par M. Strauss-Kahn, dont le nom avait toutefois été masqué lors de la diffusion de l'émission.

Selon Me Koubbi, Tristane Banon avait à l'époque été dissuadée de porter plainte par sa mère, une élue socialiste de l'ouest de la France.

L'affaire avait resurgi avec l'arrestation à New York de Dominique Strauss-Kahn, qui était alors donné par tous les sondages comme le meilleur candidat socialiste et le vainqueur potentiel de la présidentielle de 2012 en France.

L'annonce d'une plainte de Tristane Banon intervient alors qu'un retour en politique de Dominique Strauss-Kahn, qui pourrait très rapidement être blanchi par la justice américaine, est à nouveau ouvertement évoqué en France.

Dix ans de prescription

Selon un sondage Harris Interactive publié lundi, 42% des Français considèrent que Dominique Strauss-Kahn pourrait faire un «bon président de la République» soit autant que le député socialiste François Hollande et plus que la patrone du parti Martine Aubry (38%), les deux principaux candidats déclarés à la primaire socialiste.

En matière de tentative de viol en France, le délai de prescription est de dix ans et n'est donc pas écoulé.

Interview de Tristane Banon à Agoravox

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!