Football: Face à Xamax, Sion II a été meilleur que Sion I
Publié

FootballFace à Xamax, Sion II a été meilleur que Sion I

Pour sa première sortie de la saison, le club valaisan a souffert face aux Neuchâtelois. Score final 1-1 à Ayent. L’ailier Chouaref a marqué des points.

par
Nicolas Jacquier
(Ayent)
Le FC Sion et Xamax se sont rencontrés en amical sur le magnifique terrain du club de 4e ligue de l’US Ayent-Arbaz.

Le FC Sion et Xamax se sont rencontrés en amical sur le magnifique terrain du club de 4e ligue de l’US Ayent-Arbaz.

Pascal Muller/freshfocus

Dans une nouvelle saison, il faut toujours une première. Pour le FC Sion, on retiendra que les Valaisans n’ont pas réussi à remporter leur premier derby amical de l’été.

Opposés à Xamax sur la terrain d’Ayent, ils n’ont pu faire mieux qu’un match nul (1-1) qui, comme on pouvait le pressentir, n’aura pas livré d’enseignements définitifs. A défaut d’en retirer des certitudes, chacun a pu se dégourdir les jambes dans une période d’intense préparation physique…

Magnifique pelouse à Ayent

Joel Schmied (Siont, en rouge) au duel face à Soumaila Bakayoko (Xamax). 

Joel Schmied (Siont, en rouge) au duel face à Soumaila Bakayoko (Xamax). 

Pascal Muller/freshfocus

Sur la magnifique pelouse de l’US Ayent-Arbaz (4e ligue), fêtant à cette occasion son quart de siècle, Xamax a pu ouvrir le score quand le dangereux Del Toro a profité d’une roue libre de Schmied pour signer un lob astucieux. Le nouveau No 10 de la Maladière aurait même pu inscrire un doublé mais sa frappe enroulée n’a fait que frôler la lucarne de Fickentscher (37e).

Entre-temps, les Valaisans avaient réussi à égaliser à la suite d’un joli mouvement initié par Denis-Will Poha, prolongé par Gaëtan Karlen et conclu par le jeune Moldave Nicky Clescenco (20 ans) à qui il est donc revenu d’inscrire le premier but de la saison du FC Sion. 

Des mouvements bien enlevés et des actions qui mettent hors-jeu l’adversaire, il n’y en eut hélas pas d’autres. Il faudra plus que dix jours d’entraînements pour provoquer de nouveaux automatismes et une révolution du jeu.

Pour Sion, qui alignait deux de ses nouvelles recrues (Lavanchy et Poha) au coup d’envoi, rien d’inquiétant à condition de… changer ce qui a de quoi inquiéter.

Bakayoko en évidence à Xamax

Face à un visiteur déjà bien en jambes et au sein duquel Soumaila Bakayoko, un international ivoirien M20 passé par Al-Hilal Benghazi en Libye, a séduit autant par sa vitesse que son aisance technique, le club de Super League allait curieusement moins souffrir après la pause quand Paolo Tramezzani se décidait à aligner son équipe bis, celle des «remplaçants».

L’occasion de voir enfin quelques prises de risque ainsi que des chances de but, notamment matérialisée par un poteau de Chouaref (68e) et une barre transversale trouvée quatre minutes plus tard par Halabaku, un élément issu des M21. Arrivé de Châteauroux cet été, Ilyas Chouaref devait se montrer particulièrement remuant sur son aile gauche. On se réjouit déjà de le revoir à l’oeuvre.

Alors que Xamax poursuivra sa préparation en affrontant Young Boys la semaine prochaine (28 juin), Sion en découdra ce samedi déjà avec Servette à l’enseigne d’un derby du Rhône qui aura pour théâtre la pelouse du Christ-Roi, à Lens. Coup d’envoi à 16h dans le cadre des festivités du 75e anniversaire du club local.

Le télégramme

Ton opinion

2 commentaires