Réalité augmentée: Facebook assure que son bracelet ne lira pas dans les pensées
Publié

Réalité augmentéeFacebook assure que son bracelet ne lira pas dans les pensées

Le réseau social a dévoilé un prototype de bracelet neuronal destiné à être utilisé avec de futures lunettes de réalité augmentée.

par
man
Facebook a montré plusieurs applications de son bracelet neuronal dans le domaine de la réalité augmentée.

Facebook a montré plusieurs applications de son bracelet neuronal dans le domaine de la réalité augmentée.

Facebook

Le département Facebook Reality Labs (FRL) Research du géant des réseaux sociaux a dévoilé de nouvelles informations concernant son prototype de bracelet neuronal qui vise à être utilisé pour contrôler une interface de réalité augmentée.

«Cela n’a rien à voir avec la lecture des pensées», rassure d’emblée Thomas Reardon, directeur des interfaces neuromotrices chez FRL. «Ce que nous essayons de faire avec les interfaces neuronales, c’est de vous permettre de contrôler la machine directement, en utilisant le système nerveux périphérique - plus précisément les nerfs extérieurs au cerveau qui animent les muscles de votre main et de vos doigts», a-t-il expliqué dans un billet de blog.

Basé sur une technologie développée par la start-up CTRL-labs rachetée par Facebook en 2019, le prototype est censé lire les signaux électriques envoyés par le cerveau à la main pour les interpréter en commandes. Équipé de capteurs électromyographiques de signal musculaire (EMG), le bracelet neuronal prendrait tout son potentiel lorsqu’il serait couplé à des lunettes de réalité augmentée.

Dans une vidéo de démonstration, Facebook montre comment l’utilisateur peut créer un «click intelligent» et effectuer différentes actions, comme faire défiler une page, contrôler un objet dit «intelligent» telle une ampoule connectée. L’appareil, qui pourrait aussi être doté d’un retour haptique, pourra servir pour taper sur un clavier virtuel.

Ton opinion

32 commentaires