Insolite: Facebook censure des oignons «trop sexy»
Publié

InsoliteFacebook censure des oignons «trop sexy»

L'algorithme du réseau social a une nouvelle fois montré ses limites, en censurant la photo postée par une enseigne canadienne de semences et d'engrais.

par
L'essentiel
Une histoire d’oignons qui fait le beurre de l’enseigne, reprise par de nombreux médias.

Une histoire d’oignons qui fait le beurre de l’enseigne, reprise par de nombreux médias.

Capture d’écran

Samedi dernier, quelle n'a pas été la surprise de Gaze Seed Co. de découvrir que Facebook avait bloqué une de ces publications vantant ses beaux oignons, jugeant la photo «ouvertement sexuelle». Comme le relève L’essentiel, le directeur de l'entreprise canadienne préfère en sourire et avance une explication: «Je suppose que quelque chose dans les deux formes rondes [des oignons] pourrait être interprétée comme des seins ou quelque chose comme ça».

Le site Slate relève que «le texte au-dessus de l'annonce, décrivant l'oignon comme étant "extrêmement sucré, doux et gros", a peut-être été fatal à la publication». Facebook a admis son erreur et a réautorisé la publication de la photo en question.

Limites du système

C'est en tous cas la preuve que le réseau social peine toujours à faire correctement le ménage dans les millions de publications postées chaque jour. Il supprime en effet de nombreuses photos tout à fait banales mais laisse des milliers de messages à caractère haineux. Une faille que le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, admet, indiquant qu'il est «beaucoup plus facile de créer un système d'IA capable de détecter un téton que de déterminer ce qu'est un discours de haine».

Ton opinion

37 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Tout finira par se savoir

10.10.2020, 16:26

La censure fait partie intégrante de l’arsenal répressif des institutions et des états pour minimiser le combat citoyen contre leurs intérêts maffieux.

AL

10.10.2020, 06:04

J'ai les boules 🧅🧅... De Noël voyons

Vanessa

10.10.2020, 05:54

Être invité à commenter de telles futilités, me permet de mieux comprendre ce que sera le succès prochain du Blick romand...