Canada: Facebook coupe le robinet aux applications
Actualisé

CanadaFacebook coupe le robinet aux applications

Concepteurs de quizz, de jeux, d'horoscopes et autres «applications» n'auront prochainement plus accès automatiquement aux précieuses informations personnelles des utilisateurs de Facebook.

Le célèbre réseau social sur Internet a accepté jeudi de modifier son fonctionnement en réponse à une plainte canadienne. En conséquence, la commissaire canadienne à la Vie privée, Jennifer Stoddart, a estimé jeudi que le site avait répondu à ses inquiétudes quant aux lacunes en matière de respect de la vie privée.

Selon elle, cette décision aura vraisemblablement un impact sur les opérations mondiales de Facebook et de ses 250 millions de membres, qui auront un meilleur contrôle sur ces données.

Facebook a notamment accepté de limiter l'accès aux renseignements personnels de ses abonnés qu'ont les développeurs de logiciels, créateurs des fameuses «applications» qui permettent aux utilisateurs de se distraire ou de mesurer leurs aptitudes de jeu à celles de leurs amis.

«L'idée que des adolescents, travaillant dans leur sous-sol de l'autre côté du globe, puissent avoir accès à toutes ces informations personnelles est troublant, c'est le moins qu'on puisse dire», a observé Elizabeth Denham, commissaire adjointe à la protection de la Vie privée.

Il y aurait pas moins d'un million de créateurs de ces applications à travers la planète.

Les critiques canadiennes formulées contre Facebook quant à ses pratiques avaient eu un retentissmeent mondial le mois dernier.

En réponse à une plainte formulée par la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa, Mme Stoddart avait conclu qu'en gardant indéfiniment les informations personnelles de ses utilisateurs -même après que des membres eurent fermé leur page personnelle-, Facebook ne respectait pas la loi canadienne sur le respect de la vie privée.

Des lacunes avaient aussi été constatées dans les instructions fournies aux utilisateurs. Jusqu'à présent, on leur expliquait comment désactiver leur compte, mais pas comment l'effacer complètement des serveurs du site.

Compte tenu des difficultés technologiques associées à la refonte du site de Facebook, l'entreprise estime que procéder aux modifications demandées prendra environ un an, un délai que la commissaire juge acceptable.

D'autres sites de réseau social attendaient l'issue de ces discussions afin d'étudier les mesures à mettre en place pour améliorer leurs propres pratiques de protection de la vie privée, selon la Clinique d'intérêt public et de politique d'Internet du Canada.

«Nous croyons qu'en plus d'être excellentes pour nos utilisateurs et de répondre à tous les problèmes soulevés par la commissaire, ces modifications établissent une nouvelle norme pour l'industrie», a souligné dans un communiqué Elliot Schrage, vice-président de Facbook, en charge des communications internationales et des politiques publiques du site. (ap)

Ton opinion