Actualisé 03.05.2011 à 15:23

Julian Assange

Facebook est «une machine à espionner»

Le controversé cofondateur du site Wikileaks a qualifié le réseau social Facebook d'épouvantable outil d'espionnage au service des renseignements américains.

de
man

Dans une interview accordée au quotidien Russia Today, Julian Assange déclare que «Facebook est la machine à espionner la plus terrible jamais inventée». «Nous avons là la base de données la plus complète du monde sur les gens, leurs relations, leurs noms, leurs adresses, leurs emplacements et leurs manière de communiquer entre eux, leurs proches et le tout accessible aux services de renseignements américains».

Il apporte néanmoins une précision: «Est-ce que cela signifie que Facebook est en fait dirigé par les services de renseignement américains? Non, les choses ne fonctionnent pas comme ça. Cela signifie simplement que les renseignements américains sont en mesure de faire pression juridiquement et politiquement sur le réseau social.»

Le réseau social de Mark Zuckerberg n'est pas le seul mis en cause par Julian Assange. Ce dernier reproche également à Yahoo! et Google de récolter les données personnelles de leurs utilisateurs.

«Tout le monde devrait être conscient que quand ils ajoutent des amis sur Facebook, ils font un travail gratuit pour les services de renseignements des Etats-Unis, et construisent une base de données pour eux», ajoute-t-il.

Julian Assange, qui est toujours assigné à résidence en Grande-Bretagne dans l'affaire de violences sexuelles qui auraient été commises en Suède en 2010, est notamment revenu sur la publication des câbles diplomatiques par Wikileaks. Il a expliqué que les documents diffusés n'étaient que du contenu classé confidentiel et non «top secret».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!