Allemagne - Facebook supprime des comptes liés aux opposants aux mesures anti-Covid
Publié

AllemagneFacebook supprime des comptes liés aux opposants aux mesures anti-Covid

Le réseau social a sévi jeudi contre le mouvement allemand «Querdenker», accusé de diffuser «des informations erronées, des discours de haine et des incitations à la violence».

Un manifestant lors d’un rassemblement de la mouvance «Querdenker» en avril à Berlin.

Un manifestant lors d’un rassemblement de la mouvance «Querdenker» en avril à Berlin.

AFP

Le géant américain des réseaux sociaux Facebook a annoncé jeudi la suppression de comptes, pages et groupes liés à la mouvance coronasceptique en Allemagne, une mouvance hostile aux restrictions destinées à lutter contre le Covid-19.

Propagateur de «fake news»

La mesure, qui intervient à dix jours des élections législatives en Allemagne, concerne aussi des comptes Instagram, propriété de Facebook, a-t-il précisé.

Le groupe californien a justifié sa décision par le fait que ces «libres penseurs» diffusaient notamment «des informations erronées sur la santé, des discours de haine et des incitations à la violence».

Facebook a notamment insisté sur le fait que les messages postés sur ces pages affirmaient que «les restrictions décidées par le gouvernement allemand contre le Covid-19 faisaient partie d’un plan plus large visant à priver les citoyens de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux».

Dans le collimateur des services de renseignement

Le mouvement des «Querdenker» («coronasceptiques»), qui est dans le collimateur des services de renseignement intérieur, s’est imposé comme la principale voix critique contre les restrictions sanitaires imposées en Allemagne, organisant des manifestations rassemblant parfois plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Le mouvement fédère des membres de l’extrême gauche, des adeptes des théories du complot, des détracteurs de la vaccination ainsi que des partisans de l’extrême droite. Plusieurs de ces manifestations ont dégénéré en violences.

Facebook se défend régulièrement de contribuer à la propagation de la désinformation, notamment autour de la pandémie et des vaccins.

(AFPE)

Ton opinion

0 commentaires