Big Tech - Facebook veut devenir un réseau de quartier
Publié

Big TechFacebook veut devenir un réseau de quartier

La firme de Mark Zuckerberg ambitionne de renforcer les relations de proximité avec une déclinaison de son réseau social.

La firme de Mark Zuckerberg a déployé le service au Canada et dans plusieurs villes américaines.

La firme de Mark Zuckerberg a déployé le service au Canada et dans plusieurs villes américaines.

facebook

Facebook se voit désormais jouer un rôle actif dans les communautés locales. La firme de Menlo Park teste la déclinaison Neighbourhoods de son réseau social. Les utilisateurs sont censés retrouver facilement des voisins ayant des intérêts communs, découvrir des groupes et des entreprises locales, participer à des sondages, ainsi que recevoir et offrir de l’aide au sein de leur communauté. Certains habitués de Facebook ont déjà mis à profit des groupes pour ce genre de services, mais Neighbourhoods centralise toutes ces informations en un seul endroit. Il faut avoir au moins 18 ans pour utiliser ce nouvel outil facultatif et obligatoirement partager sa localisation pour justifier son appartenance à un quartier. Les utilisateurs peuvent également endosser différents rôles de «héros» comme «animateur social», «assistant» et autre «hôte».

Les Canadiens qui ont déjà commencé à tester l’outil s’en sont servis pour retrouver des animaux de compagnie disparus, organiser des randonnées, se faire de nouveaux amis ou encore trouver un homme à tout faire, a mis en avant Reid Patton, responsable du produit Neighbourhoods pour Facebook. Chaque quartier aura également ses modérateurs qui veilleront que la communauté soit saine et respectueuse des règles, a encore assuré la responsable. Pour le moment, quatre villes américaines, dont San Diego, ainsi que le Canada peuvent bénéficier de cette déclinaison accessible tant sur iOS d’Apple qu’Android de Google.

Facebook s’avance sur un nouveau terrain occupé jusqu’ici par Nextdoor, le réseau social ultra-local présent notamment aux États-Unis, en France, en Italie et en Espagne. Durant les périodes de confinement, Nextdoor a servi à promouvoir l’entraide, les collectes de nourriture pour les associations et le soutien aux commerces locaux, durement affectés par la crise sanitaire.

Ton opinion

5 commentaires