Réseaux sociaux - Facebook veut limiter le partage d’articles non lus
Publié

Réseaux sociauxFacebook veut limiter le partage d’articles non lus

Le réseau social suit les traces de Twitter en testant une nouvelle fonctionnalité qui incite ses membres à lire un contenu avant de le partager.

Un nouvel avertissement incite à lire un article avant de le partager.

Un nouvel avertissement incite à lire un article avant de le partager.

Facebook

Le système mis en place par Twitter l’année passée pour inciter les internautes à lire les articles qu’ils retweetent n’est pas passé inaperçu du côté de chez Facebook. Lundi, le géant des réseaux sociaux a annoncé sur Twitter une fonctionnalité similaire. Elle prévoit l’affichage d’un avertissement lorsque l’un de ses membres s’apprête à partager un article qu’il n’a lui-même pas lu.

«À partir d’aujourd’hui, nous testons un moyen de promouvoir un partage plus éclairé des articles d’actualité. Si vous souhaitez partager le lien d’un article d’actualité que vous n’avez pas ouvert, nous afficherons un avertissement vous encourageant à l’ouvrir et à le lire avant de le partager avec d’autres personnes», a écrit le réseau social aux plus de 2 milliards de membres.

Comme chez Twitter, cette nouvelle mesure s’inscrit dans la volonté de Facebook de lutter contre la désinformation sur sa plateforme. Un avertissement incitera l’internaute à ne pas se contenter du titre et de la photo d’un article avant de le partager, mais de le lire pour se faire une opinion du contenu qu’il s’apprête à mettre à disposition des autres utilisateurs. Dans les choix proposés par la fenêtre pop-up, Facebook laisse toutefois la possibilité de partager sans avoir lu.

Lors de ses tests concluants, Twitter avait remarqué que 40% des utilisateurs ayant vu l’avertissement avaient ouvert l’article avant de le partager, tandis qu’une partie avait finalement renoncé à le partager une fois lu son contenu.

(man)

Ton opinion

2 commentaires