Zurich - Faché contre la police, il s’acharne sur un radar
Publié

ZurichFâché contre la police, il s’acharne sur un radar

Pour évacuer sa frustration contre l’État et la police, un quadragénaire a cassé un radar. Il écope de 16 mois de prison en partie avec sursis.

C’est un radar de ce type auquel l’homme s’en est pris.

C’est un radar de ce type auquel l’homme s’en est pris.

Tamedia/Urs Jaudas

En juillet 2020, un père de famille de la région zurichoise a pris un marteau de maçon, une bombe de mousse expansée, des lunettes de protection et des gants de jardinage. Ainsi équipé, il s’est rendu à Birmensdorf (ZH), où la police avait installé un radar semi-stationnaire.

L’homme, âgé de 48 ans, a alors brisé les quatre vitres de l’installation avant de remplir le caisson avec de la mousse. Résultat, 13’700 francs de dommages. Pour justifier son acte, le quadragénaire, qui a reconnu les faits, a indiqué avoir fait cela pour exprimer sa frustration contre l’État et la police.

Rattrapé par un ancien délit

Lundi, il devait comparaître devant le Tribunal de district de Dietikon (ZH), mais à cause d’une urgence médicale il n’a pas pu se présenter. Le procès est donc repoussé. La peine proposée, que le prévenu a acceptée, prévoit 16 mois de prison avec sursis partiel. Une peine antérieure de 12 mois avec sursis est incluse dans le verdict.

En effet, en novembre 2019 l’homme avait été condamné pour perturbation de la circulation. Il avait été victime d’un accident sur l’autoroute et s’était fait faussement passer pour un pompier, ce qui avait déclenché une intervention d’urgence à grande échelle.

(soh/jbm)

Ton opinion