Actualisé 21.12.2018 à 11:03

Vevey (VD)

Fâchés avec leur syndique, des élus quittent leur parti

Deux écologistes annoncent ce vendredi 21 décembre ne plus vouloir siéger au Parlement communal sous la même couleur politique qu'Elina Leimgruber.

de
Frédéric Nejad Toulami
Syndique à la tête d'un exécutif communal en crise, Elina Leimgruber est critiquée au sein de son propre parti désormais.

Syndique à la tête d'un exécutif communal en crise, Elina Leimgruber est critiquée au sein de son propre parti désormais.

Keystone

«Nous, Marie Moya et Andreas Foster, ayant perdu confiance en notre syndique Elina Leimgruber, avons pris la décision de sortir du groupe des Verts. A partir de ce jour, nous continuerons l'exercice de notre mandat en tant que conseillers communaux libres de tout parti.» C'est par un communiqué de presse envoyé vendredi matin que deux élus écolos au sein de l'organe délibérant de la ville de Vevey ont fait part officiellement de leur rupture de confiance consommée avec leur syndique et camarade de parti. Motif invoqué: «Au cours des derniers mois, les problèmes survenus au sein de la Municipalité (Exécutif) ont pris de telles proportions qu'ils affectent le bon fonctionnement de notre groupe (ndlr: politique).»

Il est donc fait référence aux crises que connaît l'Exécutif communal avec d'abord l'affaire Lionel Girardin. Elu sous la bannière socialiste, mais suspendu depuis plusieurs mois tant du parti que de ses fonctions de municipal, il est sous le coup d'une enquête du Ministère public pour gestion déloyale. Il aurait notamment employé des membres de sa famille par l'intermédiaire de la fondation d'intérêt public qu'il présidait, ce qui est interdit. De plus, il aurait reconnu avoir touché personnellement 241'000 francs de la part de la même fondation, alors qu'il était censé travailler bénévolement. A cela est venue se greffer la suspension, décidée par le Conseil d'Etat vaudois, de deux autres municipaux, du parti Vevey libre: Jérôme Christen et Michel Agnant. Tous deux font l'objet d'une procédure pénale pour violation du secret de fonction. Jérôme Christen et Michel Agnant ont décidé de ne pas recourir contre leur suspension.

Ce sont désormais trois élus sur cinq qui ne peuvent plus siéger à l'Exécutif de la ville. Or, d'importantes échéances attendent la commune en 2019, comme la Fête des vignerons et la votation sur la place du marché.

Quant aux deux Verts, Marie Moya et Andreas Foster, ils déclarent avoir perdu confiance en Elina Leimgruber et sa façon de gérer la situation et surtout de communiquer avec des élus de sa propre famille politique. Or Marie Moya et Andreas Foster sont tous deux membres de la Commission de gestion du Parlement communal. Ils ont donc accès à beaucoup d'informations sensibles sur certains dossiers litigieux. A l'aune de ces éléments à leur connaissance, ils semblent désapprouver l'attitude de leur syndique. Mais ils veulent «poursuivre leur engagement pour la cause écologique et pour la sauvegarde des intérêts de la ville de Vevey».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!