Actualisé 15.01.2019 à 18:48

Redevance radio-TV

Factures chaotiques de la société qui remplace Billag

Des centaines de factures envoyées par Serafe en janvier comportent de fausses adresses ou des combinaisons de noms farfelues. Ce serait aux communes d'assumer le bug.

de
Yannick Weber
Plusieurs erreurs ont déjà été signalées à la société Serafe.

Plusieurs erreurs ont déjà été signalées à la société Serafe.

OFCOM

Une facture commune avec son propre nom associé à celui de son voisin du dessus; une habitante qui reçoit la sienne, mais comportant le nom de la nouvelle occupante de son ancien logement; ou une double facture, l'une pour le mari, l'autre pour l'épouse et le voisin... les témoignages de bugs se multiplient après le premier envoi massif de factures de la société Serafe, qui remplace Billag pour la perception de la redevance radio-TV. Tous les ménages suisses reçoivent ces jours la première facture pour l'année 2019.

Pour adresser ses factures, Serafe se base sur les données transmises par les registres fournis par chacune des communes de Suisse. La taxation vise désormais tous les ménages, qu'ils consomment ou non les services de la SSR. «Quand on arrive enfin à atteindre le service client de cette société, ils nous renvoient au contrôle des habitants de notre ville, qui n'aurait pas fourni des données exactes. Je les ai donc appelés, ils m'ont répondu qu'ils croulaient sous les appels», raconte une Lausannoise, témoignant de l'ampleur du problème.

Des centaines d'erreurs

Serafe explique ne pouvoir amener aucune modification sur les factures envoyées sans que les communes concernées envoient les données correctes. Les particuliers qui ont reçu de fausses factures doivent donc se tourner vers leur commune, qui est ensuite censée transmettre à Serafe les modifications à apporter. La société pourra ensuite adresser une nouvelle facture et annuler la précédente. Pas sûr toutefois que les communes soient prêtes à jouer le jeu.

Selon le porte-parole Erich Heynen, cité par le «Tages-Anzeiger», «il y a du flou dans les données d'adresses fournies par les communes». Il cite en exemple la répartition des habitants d'un même immeuble dans des appartements différents, qui n'est pas exactement reportée dans les registres. Il confirme que plusieurs centaines de factures ont déjà été signalées comme erronées, sur un total de 3,6 millions qui ont été envoyées ce mois de janvier.

Factures en deux temps

La Fédération romande des consommateurs a rappelé que les particuliers ne doivent pas être surpris par des factures différentes de celles de leurs proches. Pour répartir, dès 2020, ses envois de facture sur 12 mois, Serafe a divisé les ménages en douze groupes. Par exemple, ceux qui appartiennent au groupe du mois de janvier vont recevoir une facture pour les 12 mois jusqu'à décembre. Ceux qui sont placés dans le groupe du mois de juin recevront ces prochains jours une facture partielle jusqu'à mai 2019, puis, plus tard, une autre qui couvrira de juin 2019 à mai 2020. Ensuite, les factures deviendront annuelles.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!