Actualisé 23.04.2008 à 11:33

Faire la fête dans des apparts hors de prix

A Zurich, en guise de protestation, des jeunes débarquent pour faire la fête dans des appartements hors de prix. Le mouvement vient de Paris et pourrait toucher la Suisse romande.

«Appartement de 5 pièces, 110 mètres carrés, plein centre-ville. Loyer mensuel: 5'000 francs.»

De telles annonces sont monnaie courante pour les quartiers huppés de Zurich. En organisant la visite de son appartement, le propriétaire Hansjörg Bruhmann ne s'attendait donc pas du tout à ce qu'une dizaine de jeunes débarquent chez lui, avec confetti, bouteilles de champagne et musique techno pleins tubes...

La troupe bigarrée se réclame des Fette-Miete-Party (fête contre les loyers indécents). Elle s'inspire du collectif «Jeudi noir», né à Paris pour lutter contre les loyers prohibitifs.

Bientôt en Suisse romande?

Les membres de «Jeudi noir» agacent les propriétaires mais ne font rien d'illégal. Tout le monde ayant le droit de venir visiter un appartement. A Zurich, la hausse des loyers est particulièrement forte (cf. encadré). La Suisse romande n'est pas épargnée cette hausse. Il est donc possible qu'après Zurich, le phénomène des fêtes sauvages lors de visites d'appartements débarque aussi à Genève ou Lausanne.

David Torcasso/tdel

Disco King, un membre de «Jeudi noir» à la recherche d'un logement.

Les loyers augmentent

Se loger devient de plus en plus cher. A Zurich, ces 5 dernières années, les loyers ont augmenté en moyenne de 3,1%. Une nouvelle hausse d'environ 2% est attendue pour les 12 prochains mois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!