21.05.2019 à 07:27

Journée de la bonne action

Faire une bonne action profite aussi à son auteur

Celui qui réalise une bonne action n'aide pas seulement ses semblables, mais aussi lui-même. Son corps et son esprit en bénéficient également.

de
J.-C. Gerber/cam

C'est un fait: lorsque l'on agit d'une manière désintéressée, le sentiment ressenti est le plus souvent très positif. Mais que se passe-t-il concrètement, lorsque nous rendons un petit ou un grand service aux autres? De nombreux scientifiques se sont penchés sur cette question durant les dernières décennies. Voici leurs conclusions.

Les bonnes actions sont saines

Dans le cadre d'une étude canadienne, 52 élèves du niveau secondaire ont été invités à effectuer une bonne action une fois par semaine, par exemple en aidant des élèves du primaire à faire leurs devoirs. Cinquante-quatre autres élèves n'ont rien fait de semblable. Après deux mois, la santé cardiovasculaire des 52 élèves s'était améliorée par rapport à celle du groupe témoin. Ils avaient également perdu du poids. Une autre étude avait également souligné des effets positifs constatés dans des groupes de personnes âgées.

Les bonnes actions réduisent le stress

Le stress est associé à plusieurs maladies, du diabète aux ulcères à l'estomac en passant par la dépression. Selon une étude américaine datant de 2010, il a été démontré que les personnes qui ont fait des dons généreux possédaient un taux de cortisol (hormone du stress) plus bas.

Les bonnes actions prolongent la vie

Ceux qui font preuve d'altruisme gagnent le respect des autres et peuvent ainsi élargir leur cercle d'amis et de connaissances. Et ceux qui ont de vrais amis vivent plus longtemps. C'est ce qui ressort de nombreuses études parues il y a quelques années et qui démontraient qu'un environnement social important augmentait la durée de vie de cinq ans.

Les bonnes actions améliorent l'humeur

Aider quelqu'un nous fait nous sentir bien. Lors d'un acte bienveillant et délibéré, le centre de récompense s'active dans le cerveau de son auteur, ce qui provoque alors la libération des hormones du bonheur. Ce processus conduit à un état euphorique, que les scientifiques appellent le Helper's High (Feeling good by doing good, se sentir bien en faisant du bien).

Les bonnes actions améliorent la santé mentale

Une compilation d'une quarantaine d'études portant sur l'influence du bénévolat a démontré que les bonnes actions exercent une influence positive sur la santé mentale. Le bénévolat améliore donc la satisfaction générale tout comme le bien-être. Les symptômes en lien avec la dépression peuvent aussi être atténués. De plus, faire du bénévolat permet aussi de détourner l'attention de sa propre personne et de ses problèmes mineurs, ce qui peut avoir un effet bénéfique sur le psychisme.

Les bonnes actions rendent heureux

Ceux qui aident les autres sont généralement plus heureux. Selon une étude de l'Université d'Oxford, les bonnes actions influencent positivement le sentiment de bonheur de celui qui donne de son temps. Une autre étude réalisée par l'Université du Wisconsin, à Madison, montre que ceux qui aident leurs collègues d'une manière désintéressée sont également plus heureux au travail.

Mais...

Même si faire preuve d'altruisme et s'engager pour les autres est positif pour la plupart, il peut y avoir un bémol, comme l'explique la psychologue américaine Sherrie Bourg Carter. Les personnes qui se sentent débordées dans leur vie personnelle ne devraient pas encore s'impliquer pour les autres, même si l'intention est positive. De plus, travailler avec des personnes défavorisées ou en situation de vulnérabilité peut avoir un impact sur son mental. Sherrie Bourg Carter conseille ainsi de s'engager à un niveau supportable. Sinon, le risque d'épuisement existe, comme c'est parfois le cas pour les employés d'organisations caritatives.

25 mai 2019 – et tu peux aussi y participer!

#JournéeDeLaBonneAction et deviens ainsi une source d'inspiration pour les autres!

Retrouve tous les contenus et autres informations de la Journée de la bonne action sur cette page.

20 minutes est partenaire média.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!