France - «Faire venir les terroristes permet de les surveiller»
Publié

France«Faire venir les terroristes permet de les surveiller»

Une responsable écologiste de l’Hexagone a subi les moqueries par rapport à ses déclarations. Selon elle, accueillir de potentiels terroristes n'a pas que des désavantages.

Candidate à la primaire du parti écologiste en France, Sandrine Rousseau a suscité les moqueries après sa prise de position sur la crise afghane. Interrogée sur «BFMTV» sur la potentielle infiltration de terroristes sur le territoire français parmi des réfugiés afghans, elle a reconnu que le risque était «évident» avant de se laisser aller à une justification inattendue.

«S'il y a vraiment des terroristes, le fait qu'ils restent en Afghanistan ne les rend pas moins dangereux. Les avoir en France nous permettrait de les surveiller». L'universitaire faisait référence à l’identification récente de cinq Afghans rapatriés chez nos voisins français et soupçonnés d'être en lien avec les talibans.

Les propos de Sandrine Rousseau lui ont en tout cas valu une salve de critiques sur les réseaux sociaux: «Je veux bien arrêter de ricaner des perles de Sandrine Rousseau, mais faudrait qu’elle y mette un peu du sien», a notamment commenté l'éditorialiste Claude Weill. Au cours du week-end, la femme politique avait été déjà la cible de moqueries sur les réseaux sociaux après avoir retiré une photo de son équipe en raison du «manque de diversité». Une polémique qui l'avait profondément touchée.

Plus tard dans l'après-midi, la candidate à la primaire d'EELV a regretté «une phrase maladroite».

Sandrine Rousseau a également été défendue par ses soutiens. Outre cette petite phrase, le cœur de son discours était en effet un plaidoyer pour l'accueil de réfugiés Afghans: «Ce qu'il faut jamais perdre de vue, c'est qu'il y a des personnes civiles qui risquent leur vie à chaque instant. Et il y a un sujet de protection des femmes. Les talibans sont les pires de ce point de vue là. Il faut affirmer nos valeurs. On ne doit pas perdre notre humanité juste par peur», a-t-elle déclaré.

(th/20 minutes)

Ton opinion