FakeCatcher, nouvel ennemi des vidéos truquées par IA

Publié

LogicielFakeCatcher, nouvel ennemi des vidéos truquées par IA

Intel a conçu un algorithme de haute précision qui serait capable de déjouer les deepfakes en temps réel.

L’outil cherche des signaux sur 32 endroits du visage.

L’outil cherche des signaux sur 32 endroits du visage.

Intel

Les deepfakes, ces fausses vidéos générées grâce à l’intelligence artificielle (IA), peuvent être amusants lorsqu’ils sont utilisés à titre parodique. Mais aussi s’avérer dangereux s’ils servent à diffuser de fausses informations. Pour lutter contre cette dérive, Intel propose une solution présentée comme la première fonctionnant en temps réel. L’entreprise américaine annonce avoir transformé une technologie de détection de deepfakes appelée FakeCatcher en un produit capable de renvoyer des résultats après seulement quelques millisecondes.

Au lieu d’exploiter les données brutes pour tenter de déceler la non-authenticité des vidéos, comme d’autres solutions, ce nouvel outil se focalise sur des indices authentiques dans les vidéos en évaluant ce qui est purement humain, comme le changement de couleur des vaisseaux sanguins sur le visage à chaque battement du cœur. Des signaux collectés et traduits par des algorithmes en cartes spatiotemporelles, qui permettent de détecter immédiatement si une vidéo est fausse. La précision de détection des deepfakes serait de 96%, et même de 91% avec des vidéos en basse résolution, indique sur Twitter Ilke Demir, responsable de FakeCatcher.

Cet outil pourrait autant servir aux réseaux sociaux pour empêcher la mise en ligne de vidéos truquées atteignant un réalisme toujours plus impressionnant qu’aux médias pour vérifier les faits.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(eri/man)

Ton opinion

4 commentaires