Moscou: Famille française tuée dans l'incendie de leur appartement
Actualisé

MoscouFamille française tuée dans l'incendie de leur appartement

Les autorités russes ont annoncé lundi la découverte des corps sans vie d'un couple de Français et de leur fillette âgée de deux ans après l'incendie de leur appartement à Moscou.

Une porte-parole de la commission moscovite d'enquête a déclaré que cet incendie était d'origine suspecte et qu'une enquête pour homicide avait été ouverte.

Selon Viktoria Tsiplenkova, les corps de l'homme d'affaires français, de son épouse et de sa fillette ont été retrouvés dans l'appartement. Le corps de l'homme, Thierry Spinelli, était sévèrement brûlé tandis que sa femme, Olga Spinelli, présentait des signes d'asphyxie. La fillette était encore en vie quand elle a été retrouvée, mais elle est décédée peu après de ses blessures, selon des enquêteurs.

Sylvain Guiaugue, responsable du service de presse à l'ambassade de France à Moscou, a confirmé que M. Spinelli était citoyen français, que sa femme était russe et que leur fille avait la double nationalité.

D'après l'agence de presse russe RIA-Novosti, M. Spinelli travaillait dans le commerce du vin. Des informations confirmées par Patrick Lecourt, employé de France Direct Vignoble, un groupement d'intérêt économique (GIE) représentant plusieurs vignobles bordelais et basé à Landerrouat, en Gironde.

«Il travaillait pour France Direct Vignoble depuis trois ans comme représentant expatrié», a expliqué M. Lecourt à l'Associated Press. «Son adresse en France était chez nous au siège social. Il représentait notamment les vins de l'entre deux-mers et les vins du Médoc».

«Je crois savoir qu'il résidait en Russie depuis dix ans et avait travaillé pour d'autres employeurs avant nous. Il était marié à une Russe et ne revenait que très rarement en France», a-t-il ajouté. (ap)

Ton opinion