Valais: Famille «scotchée» par un généreux anonyme
Actualisé

ValaisFamille «scotchée» par un généreux anonyme

Un couple a dû débourser 1500 euros à l'aéroport de Buenos Aires pour un vol vers Genève. Motif: pour une question d'âge, le billet de sa fillette de 2 ans n'était plus valable.

par
apn
La fille des Borges n'avait pas encore 2 ans lors du vol aller vers l'Argentine mais au retour, le billet de l'enfant n'était plus valable. Ils ont dû payer 1500 euros pour que l'enfant puisse prendre le vol retour avec eux.

La fille des Borges n'avait pas encore 2 ans lors du vol aller vers l'Argentine mais au retour, le billet de l'enfant n'était plus valable. Ils ont dû payer 1500 euros pour que l'enfant puisse prendre le vol retour avec eux.

Kelton et Nadia Borges ont vécu un stress insoutenable lors de leur voyage retour Buenos Aires - Genève, en janvier dernier. Leur fillette Cataleya était âgée de moins de 2 ans lors du vol aller, le 10 décembre. Deux semaines plus tard, la famille a fêté l'anniversaire de Cataleya en Argentine. Le 10 janvier, jour du vol retour, une fois à l'aéroport, Kelton et Nadia ont dû débourser 1500 euros car le billet de leur enfant n'était plus valable. «La compagnie nous a dit: Soit vous payez pour votre fille, soit elle n'embarque pas alors que le bug émane du site de réservation», se souvient avec amertume Kelton Borges, basketteur sédunois père de l'enfant. Avant l'âge de 2 ans, les bébés peuvent voyager sur les genoux d'un des deux parents. Mais dès 2 ans, tout voyageur doit disposer d'une place. Les deux Valaisans ont tenu à médiatiser leur histoire dans «Le Nouvelliste» pour éviter que pareille mésaventure arrive à d'autres parents.

Le donateur: «Partager me rend heureux»

Mercredi passé, les Borges ont reçu une lettre d'un expéditeur anonyme dont le contenu les a «scotchés», selon Kelton. Le charpentier, originaire du Cap-Vert, a confirmé l'information du «Nouvelliste»: la missive contenait une carte d'anniversaire pour Cataleya et 1500 euros en cash. «Ce n'est pas tous les jours qu'on voit quelqu'un d'aussi généreux et désintéressé. C'est très sympa de la part de ce monsieur. Pour nous, c'est totalement inattendu», a déclaré Kelton Borges à 20 minutes.

Le donateur anonyme, lui, s'est ainsi exprimé dans «Le Nouvelliste»: «Partager me rend heureux.». La classe, on l'a ou on ne l'a pas.

Ton opinion