Etats-Unis: Fannie Mae perd 12,7 milliards

Actualisé

Etats-UnisFannie Mae perd 12,7 milliards

L'organisme américain de refinancement hypothécaire Fannie Mae a publié lundi une perte de 12,7 milliards de francs au premier trimestre.

L'organisme américain de refinancement hypothécaire a subi des pertes importantes, au premier trimestre.

L'organisme américain de refinancement hypothécaire a subi des pertes importantes, au premier trimestre.

Il a demandé au Trésor fédéral de lui accorder encore 8,4 milliards de dollars d'ici à la fin juin pour éponger son déficit.

«Nos résultats du premier trimestre sont dus principalement à des coûts associés au crédit, qui restent élevés en raison des faiblesses de l'économie et du marché de l'immobilier résidentiel», a souligné Fannie Mae dans un communiqué.

L'aide supplémentaire de 8,4 milliards de dollars réclamée s'ajoute à une rallonge de 15,3 milliards de dollars déjà débloquée par le Trésor le 31 mars, destinée à combler le déficit enregistré au 31 décembre 2009.

Déficits encore attendus

«En raison des tendances actuelles sur les marchés immobilier et financier, nous continuons à prévoir des déficits nets à l'avenir, et donc nous devrons obtenir des financements supplémentaires du Trésor», a souligné le groupe.

Cette aide, accordée en échange d'actions préférentielles détenues par les contribuables américains, a également un coût pour Fannie Mae, qui a dû verser au premier trimestre un dividende de 1,5 milliard de dollars à l'administration fédérale, creusant sa perte trimestrielle part du groupe à 13,1 milliards de dollars.

Les pertes liées au crédit ont augmenté entre le quatrième trimestre 2009 et le premier trimestre 2010, passant de 4,1 à 5,1 milliards de dollars, «reflétant l'accroissement du nombre de défauts de paiement, partiellement compensé par une légère réduction dans l'amplitude de ces pertes», explique le groupe.

La semaine dernière, l'autre grand organisme parapublic de refinancement hypothécaire, Freddie Mac, avait publié une perte trimestrielle de 7,980 milliards de dollars et demandé 10,6 milliards d'aide supplémentaire du Trésor.

(ats)

Ton opinion