Actualisé

Fans de BMW, des pontes de la police sont inculpés

JURA. L'enquête sur
l'affaire des BMW est
terminée. Huit personnes
sont inculpées.

Parmi elles figurent l'actuel commandant de la police cantonale Henri-Joseph Theubet et son prédécesseur Bernard Dula. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à des immatriculations fictives de véhicules au nom du canton en vue de toucher personnellement des rabais. Les intéressés ont été inculpés à des titres divers, notamment pour escroqueries, complicité d'escroqueries et faux dans les titres. Un nouveau chef d'inculpation, celui d'abus d'autorité, est venu s'ajouter à cette liste. «Il concerne les deux commandants de la police», a précisé hier le juge d'instruction en charge du dossier transmis au procureur général qui devra décider de la suite à donner à l'affaire. Le système avait été mis au point par l'ancien commandant Bernard Dula avec la complicité d'un garagiste. Il a permis aux intéressés de toucher des rabais de 6000 à 10 000 fr. par véhicule. Bernard Dula a acquis sept véhicules de cette manière. Il en a fait profiter un membre de sa famille. Trois autres policiers, dont deux sont aujourd'hui à la retraite, sont aussi impliqués. Henri-Joseph Theubet a signé deux autres contrats de vente destinés à l'ancien commandant et à un policier en exercice. «Je me suis fait avoir par le garagiste et mon prédécesseur en signant ces deux papiers. Maintenant c'est l'orage, mais l'issue du jugement démontrera ma toute bonne foi,» expliquait à «20 minutes» le commandant en mars dernier.

ap/nlu

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!