Camping nickel: Fans de lutte mieux élevés que les festivaliers?
Actualisé

Camping nickelFans de lutte mieux élevés que les festivaliers?

Le terrain où ont vécu des milliers de campeurs lors de la Fête fédérale a été laissé dans un état impeccable. Contrairement au camping de nombreux festivals.

par
nob/lph
1 / 3
Après la manifestation et malgré quelque 25'000 nuitées comptabilisées, le terrain du camping de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres est impeccable.

Après la manifestation et malgré quelque 25'000 nuitées comptabilisées, le terrain du camping de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres est impeccable.

Twitter/ESAF2019Zug
Habituellement, les organisateurs de grandes manifestations sont plutôt habitués au spectacle inverse, comme ici sur le camping du festival de Frauenfeld.

Habituellement, les organisateurs de grandes manifestations sont plutôt habitués au spectacle inverse, comme ici sur le camping du festival de Frauenfeld.

Keystone
Plusieurs autres organisateurs souhaitent apprendre des méthodes appliquées lors de la Fête fédérale. Parmi eux, les organisateurs de la Coupe du monde à Adelboden. (Ici, une course au «Chuenisbaergli», en 2009).

Plusieurs autres organisateurs souhaitent apprendre des méthodes appliquées lors de la Fête fédérale. Parmi eux, les organisateurs de la Coupe du monde à Adelboden. (Ici, une course au «Chuenisbaergli», en 2009).

Keystone/Peter Schneider

«Vous êtes tout simplement géniaux, merci beaucoup!» Sur Twitter, les organisateurs de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres se réjouissent de l'état impeccable dans lequel les visiteurs ont laissé le camping. Au total, quelque 25'000 nuitées ont été comptabilisées sur le terrain (jusqu'à 9'000 campeurs par nuit). Et à la fin de l'événement, les lieux semblaient quasiment immaculés.

Le bon état et la propreté de la prairie après l'événement sont d'autant plus frappants que les organisateurs de grandes manifestations en plein air, en particulier les festivals estivaux, sont généralement habitués au spectacle inverse. Les amateurs de lutte suisse seraient-ils des campeurs mieux éduqués que leurs homologues festivaliers? Porte-parole de la Fête, Freddy Trütsch confirme que l'aide des campeurs pour maintenir la propreté du site a été très précieuse.

Stratégie enviée

Mais ce résultat est avant tout le fruit d'une stratégie globale mise en place par les organisateurs. Dès les premiers jours des festivités, des nettoyeurs ont ainsi patrouillé sur l'ensemble du terrain. L'élimination des déchets s'est déroulée en continu, y compris durant la nuit. «Cela a permis d'éviter une pollution excessive dès le départ», explique Freddy Trütsch.

La foule acclame Christian Stucki à Lyss

Après son succès dimanche à Zoug, le nouveau roi des lutteurs suisses a connu de nouveaux honneurs mardi soir dans sa commune.

Andreas Lustenberger, responsable du développement durable pour la fête, affirme quant à lui que le concept suscite un vif intérêt auprès d'autres organisateurs de grandes manifestations. Parmi eux, les organisateurs des courses de ski d'Adelboden, par exemple. «Ces acteurs peuvent bénéficier de nos connaissances et nous sommes heureux de partager ce savoir-faire», se réjouit Andreas Lustenberger.

Plus de 400'000 fans à la Fête fédérale de lutte à Zoug

De vendredi à dimanche, plus de 400'000 spectateurs ont assisté à la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres à Zoug. L'événement s'est conclu par le couronnement de Christian Stucki, un nouveau roi qui cette année ne vient pas de Suisse centrale.

Ton opinion