12.04.2017 à 09:03

Explosions à DortmundFans de Monaco nourris et logés par ceux du Borussia

Après l'attaque à l'explosif contre le bus du BVB, mardi, plusieurs supporters français, forcés de rester une nuit en plus en Allemagne pour assister au match reporté, ont pu compter sur la générosité des fans de l'équipe adverse.

von
als/ofu/ats
1 / 50
Lors du procès de l'auteur présumé de l'attaque, Marc Bartra a déclaré n'avoir «pas digéré l'attentat et continue à en souffrir». (Lundi 29 janvier 2018)

Lors du procès de l'auteur présumé de l'attaque, Marc Bartra a déclaré n'avoir «pas digéré l'attentat et continue à en souffrir». (Lundi 29 janvier 2018)

AFP
L'accusé au procès, Sergueï Wenergold, se voit reprocher d'avoir fait exploser trois bombes le 11 avril 2017 au passage du bus de l'équipe de Dortmund. (Lundi 29 janvier 2018)

L'accusé au procès, Sergueï Wenergold, se voit reprocher d'avoir fait exploser trois bombes le 11 avril 2017 au passage du bus de l'équipe de Dortmund. (Lundi 29 janvier 2018)

AFP
Sergueï W. a admis les faits lundi 8 janvier 2018.

Sergueï W. a admis les faits lundi 8 janvier 2018.

AFP

Trois explosions ont soufflé mardi soir certaines vitres du bus amenant les joueurs du Borussia Dortmund au stade de la ville où ils s'apprêtaient à affronter l'AS Monaco, leader du championnat français, en quart de finale de la Ligue des Champions.

Le match a été reporté d'une journée sur décision du club et de l'UEFA. Dans la soirée, un hashtag a été lancé à l'attention des fans français, forcés de rester une nuit supplémentaire en Allemagne. Sous #bedforawayfans (lits pour supporters en déplacement), de nombreuses personnes ont ainsi proposé leur appartements aux fans monégasques.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!