Actualisé 20.02.2008 à 09:31

Fantastique et mythologie au cœur du Japon médiéval

BD. L'équipée sauvage version samouraï reprend du service pour
trucider du démon.

Après le cycle de l'eau, c'est le diptyque du cycle de la terre qui nous aura tenu en haleine et qui trouve son épilogue. La série fait la part belle au Japon moyenâgeux, sans toutefois nommer le pays, puisque l'intrigue se déroule dans le royaume de Pajan. Dans ce quatrième album, on retrouve le rônin Okko et ses compagnons: Noburo, le géant au masque de kabuki et à la force surhumaine, Noshin, le moine élémentaliste qui invoque les forces de la nature, ainsi que Tikku, son assistant, qui se trouve être le narrateur.

Notre équipée sauvage parcourt l'empire pour tuer des démons et se retrouve dans les montagnes des sept monastères à la poursuite de la confrérie Karasu, à l'emblème de corbeau. Mis à part une répétition narrative un peu lassante lors des visites des sept monastères, c'est un sans faute. On se réjouit du prochain cycle de l'air, qui devrait lever un coin du voile supplémentaire sur Okko.

Selsa Maadi

Hub «Okko - Le cycle de la terre II», Delcourt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!