17.10.2020 à 11:21

Fantic Caballero: le retour d’une machine culte

La marque italienne culte Fantic a redonné vie à la Caballero. Une alternative cool avec du style, malgré un moteur chinois.

de
Dieter Liechti
17.10.2020

Ceux qui, dans les années 1970, cherchaient une moto un peu spéciale pour débuter en marge des marques japonaises, finissaient souvent chez Fantic. Mais en dépit du franc succès et d’une série de titres remportés en dehors des sentiers battus, la marque italienne a fini par s’essouffler. Ce n’est qu’en 2018 qu’elle a revu le jour, avec le modèle Caballero 2018. Outre la Scrambler, la Caballero est, depuis cet été, également disponible en version rallye, mais nous avons testé la Flat Track.

Sportive
Même l’arrière de la nouvelle Caballero Flat Track a une allure très sportive.

Sportive
Même l’arrière de la nouvelle Caballero Flat Track a une allure très sportive.

Fantic
Pour le plaisir
Quelle que soit sa cylindrée (125 cm³, 250 cm³ ou 500 cm³), la Caballero convainc par sa performance et sa fiabilité pour un usage quotidien.

Pour le plaisir
Quelle que soit sa cylindrée (125 cm³, 250 cm³ ou 500 cm³), la Caballero convainc par sa performance et sa fiabilité pour un usage quotidien.

Fantic
Scrambler
Le modèle d’entrée de gamme Scrambler 125 est très sympa, et pas uniquement sur le plan visuel.

Scrambler
Le modèle d’entrée de gamme Scrambler 125 est très sympa, et pas uniquement sur le plan visuel.

Fantic

Quel que soit le modèle choisi, ses tés de fourches usinés, ses pièces en aluminium brossé, son silencieux Arrow, sa belle ligne, son cale-pied usiné, et ses clignotants et phares LED font de cette moto une véritable beauté. Il n’y a pratiquement rien de comparable au même prix, même si à y regarder de plus près, la finition de l’une ou l’autre pièce de design laisse un peu à désirer. Les trois variantes disposent du même cadre et du même réservoir, et les moteurs et leur réglage sont identiques pour chaque modèle, y compris en version sport.

Lors des essais avec la Caballero Flat Track, le châssis équilibré et précis a convaincu sur route et hors des sentiers battus. Les trajets plus longs ne posent pas de problèmes avec la Caballero, car le confortable siège et la position assise droite offrent une expérience de conduite agréable et détendue.

La 250 cm³ convainc par le déploiement uniforme de sa puissance et une force suffisante en toutes situations. Évidemment, la 500 cm³ en a plus dans le ventre, mais le moteur de milieu de gamme est le bon choix pour tout motard dont le but n’est pas de frimer avec la cylindrée, mais qui veut simplement se balader tranquillement. Ceux qui veulent faire un wheeling en deuxième – qui peut bien encore vouloir faire cela aujourd’hui? – devront plutôt opter pour la 500 cm³ de 38 ch. Toutes les motos équipées du moteur chinois présentent de très bonnes caractéristiques de motorisation permettant une conduite sans stress dans toutes les situations de la vie quotidienne. C’est en grande partie dû à la hauteur modérée du siège (845 mm) et à son faible poids: la 125 cm³ ne pèse que 130 kg, contre 145 pour la 500 cm³.

Une chose est claire: avec la gamme de modèles Caballero, Fantic dispose d’une moto de style. Et pour une fois, son coût n’est pas trop élevé: la Flat Track 500 est déjà disponible à partir de 8’390 francs, alors que la plus petite des Caballero ne dépasse pas les 6’000 francs. Et la Caballero les vaut bien.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!