France: Fausse agression pour avoir des congés
Actualisé

FranceFausse agression pour avoir des congés

Deux employées de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) ont simulé une agression dans une gare située au nord de Paris afin d'obtenir un arrêt de travail.

par
adi

Deux collaboratrices de la SNCF ont tenté de flouer leur entreprise avec une histoire de fausse agression. Mais c'était compter sans l'efficacité des pandores, raconte lundi leparisien.fr.

Vendredi passé, vers 8h30, des policiers sont intervenus à la gare du champ de courses de Soisy-Enghien, dans le Val-d'Oise, pour secourir les deux fausses victimes. Rapidement, les auteurs présumés sont arrêtés grâce aux caméras de vidéosurveillance.

Mais, les prétendus bourreaux, deux adolescents âgés de 15 et 16 ans, ont alors expliqué qu'ils avaient été payés 200 euros par leurs soi-disant victimes pour simuler une agression et ainsi se faire délivrer un arrêt de travail. Placées en garde à vue, les deux agentes de la SNCF ont tout avoué. La plus jeune, 25 ans, désirait du temps libre pour apprendre à danser et la plus âgée, 37 ans, voulait retrouver sa famille en Guadeloupe.

Elles risquent jusqu'à 6 mois de prison et 7500 euros d'amende.

Ton opinion