Actualisé 24.03.2016 à 12:05

Yverdon-les-Bains (VD)Fausse alerte à la bombe

L'avenue Haldimand, à Yverdon-les-Bains, a été bouclée par la police, jeudi matin. Il y a eu plus de peur que de mal.

Circulation déviée et périmètre de sécurité à l'avenue Haldimand d'Yverdon, jeudi matin.

Circulation déviée et périmètre de sécurité à l'avenue Haldimand d'Yverdon, jeudi matin.

photo: Leser-Reporter

Un appel téléphonique a semé la stupeur à Yverdon-les-Bains, jeudi matin, comme l'a signalé 24 heures.ch. Selon nos informations, il s'agirait d'une fausse alerte à la bombe dans les locaux du Service de protection de la jeunesse.

La police vaudoise signale que les spécialistes du déminage qui se sont rendus sur place n'ont pas trouvé d'engins explosifs. Le quartier a aussitôt été ouvert de nouveau à la circulation.

«J'ai vu la police embarquer un individu», signale à «20 minutes» une habitante du quartier. S'agirait-il de la personne qui a lancé la fausse alerte à la bombe? La police du Nord vaudois déclare que cette arrestation n'a rien avoir avec la fausse alerte.

Jusqu'à trois ans de prison

Selon le Code pénal, «celui qui aura jeté l'alarme dans la population par la menace ou l'annonce fallacieuse d'un danger pour la vie, la santé ou la propriété sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire». (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!