Actualisé 07.12.2010 à 11:55

Appel d'Eric CantonaFausse bonne idée, mais bonnes questions

L'appel lancé par l'ex-footballeur Eric Cantona à vider ses comptes bancaires tombe mardi. Les gens suivront-ils ses recommandations?

L'appel lancé par l'ancien footballeur Eric Cantona à vider les comptes bancaires est «une fausse bonne idée potentiellement dangereuse» mais qui a «le mérite de poser les bonnes questions», observe mardi le président du Syndicat national des banques (SNB) Régis Dos Santos.

«Il s'agit typiquement d'une fausse bonne idée, potentiellement dangereuse», souligne-t-il dans un entretien publié par «Le Parisien/Aujourd'hui en France». «J'ai peu de craintes dans l'immédiat, car retirer une grosse somme d'espèces au guichet ou fermer tous ses livrets en vingt-quatre heures, c'est très compliqué».

«Toutefois, si un mouvement de panique se produisait et si tout le monde se précipitait dans les banques, alors celles-ci ne pourraient plus jouer leur rôle d'irrigation de l'économie», ajoute-t-il.

Les premiers pénalisés

Selon le patron du SNB, «les entreprises, les PME et les particuliers seraient les premiers pénalisés». «Cependant, il faut reconnaître que cet appel a le mérite de poser les bonnes questions. Eric Cantona a raison de demander: 'A quoi sert la finance mondiale? A quoi servent nos banques?'» observe Régis Dos Santos.

«La réglementation internationale doit encore être améliorée pour que les banques cessent de chercher à gagner de l'argent pour elles-mêmes et qu'elles recommencent à faire vraiment leur métier», plaide-t-il.

Dans une vidéo visible depuis plusieurs semaines sur Internet, l'ancien joueur star de Manchester United, aujourd'hui acteur, évoque une «révolution» dans les banques. Ses propos ont fait du bruit et suscité l'attention d'internautes. Une page a été créée sur le réseau social Facebook: «Révolution! Le 7 décembre, on va tous retirer notre argent des banques». Un site web, www.bankrun2010.com, appelant les gens à retirer leur argent de leur compte bancaire à cette même date, a aussi été créé.

Le 1er décembre, la ministre de l'Economie Christine Lagarde avait répliqué «chacun son métier» à Eric Cantona. «Il y en a qui jouent magnifiquement au football, je ne m'y risquerai pas. Je crois qu'il faut intervenir chacun dans sa compétence», avait-elle lancé. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!