Coup de projecteur: Faut-il bingewatcher «Tiny Pretty Things»?
Publié

Coup de projecteurFaut-il bingewatcher «Tiny Pretty Things»?

Cette série américaine pour ados qui se déroule dans une école de ballet réputée a débarqué lundi 14 décembre 2020 sur Netflix. Notre avis.

par
Marine Guillain

La jalousée Cassie Shore, ballerine talentueuse, est-elle tombée du toit de l’école? L’a-t-on poussée? Qui voulait sa mort? Alors que la jeune fille est dans le coma, sa chute mystérieuse va hanter les danseuses et danseurs de la Archer School, prestigieuse école de ballet à Chicago, et rythmer les dix épisodes qui constituent la première saison de «Tiny Pretty Things» (on vous avait déjà un peu parlé de cette nouvelle série dans cette vidéo).

Sophie Giraud/Netflix

On en pense quoi?

Déjà classé programme le plus regardé en Suisse sur Netflix, «Tiny Pretty Things» s’inscrit dans la lignée de «Pretty Little Liars», «Élite», ou encore «Gossip Girl». Une garantie que vous allez crocher si vous êtes fans de ces séries?

Déjà vu Pas forcément. Si vous aimez les romances, les coups bas sans scrupule, la manipulation et les scandales, c’est sûr, vous allez être servis. Le problème, c’est que «Tiny Pretty Things» peine à se démarquer: très racoleuse, trop «drama», la série accumule les exagérations, les clichés et les retournements de situation téléphonés, ne parvenant pas à nous faire sortir de ce sentiment de «déjà-vu».

La danse oui, le jeu non Il n’y a rien à redire sur les scènes de danse, très qualitatives, qui insufflent de la modernité à la danse classique. Le jeu des actrices et acteurs laisse davantage à désirer et manque de crédibilité. Normal: la majorité des comédien-nes viennent du monde de la danse et n’avaient encore aucune expérience devant une caméra.

En bref «Tiny Pretty Things» divertit vaguement, sans surprendre ni enthousiasmer. À choisir, lancez-vous plutôt dans la très bonne série «The Wilds», sur Amazon Prime. Le scénario est autrement plus fort, les personnages moins lisses et le discours bien plus profond.

Sophie Giraud/Netflix

Le casting

Kylie Jefferson incarne Neveah, la petite nouvelle, repêchée au dernier moment pour intégrer l’école et remplacer Cassie.


Casimere Jolette joue Bette, star de l’école, prête à tout pour garder sa place et éviter les foudres de sa mère, qui ne lui laisse d’autre choix que celui d’être la meilleure.


Daniela Norman est June, jeune fille qui doit absolument sortir de l’ombre et obtenir un premier rôle, sans quoi sa mère ne la laissera pas poursuivre sa carrière de danseuse.



Michael Hsu Rosen prend les traits de Nabil, petit ami de Cassie, mais aussi premier suspect dans l’affaire de sa chute…

NETFLIX

Sur le même sujet:

On s’mate quoi?:

Ton opinion