Trains CFF: Faut-il maintenir la 1ère classe pendant la pandémie?

Publié

Trains CFFFaut-il maintenir la 1ère classe pendant la pandémie?

Des députés bernois ont interpellé le gouvernement en faveur de la suppression des wagons première classe afin de mieux répartir les passagers.

Les députés constatent que le taux de remplissage des trains est à nouveau très élevé et estiment que l’occupation des transports publics devrait se faire de façon plus optimale.

Les députés constatent que le taux de remplissage des trains est à nouveau très élevé et estiment que l’occupation des transports publics devrait se faire de façon plus optimale.

KEYSTONE

Faut-il abolir la première classe dans les trains durant la pandémie de Covid-19 pour mieux répartir les passagers et ainsi réduire les risques de contamination? Trois députés francophones au Grand Conseil bernois demandent au Conseil-exécutif s’il entend s’engager en faveur de cette mesure auprès des CFF et du BLS.

Dans leur interpellation publiée mardi, ces députés issus du Parti socialiste autonome (PSA) et des Verts constatent que le taux de remplissage des trains est à nouveau très élevé et cela malgré la recommandation de pratiquer le télétravail. Face à cette situation, les trois élus estiment que l’occupation des transports publics devrait se faire de façon plus optimale.

«Les gens se retrouvent littéralement entassés en 2e classe alors qu’il reste des places vides en 1ère», écrivent les signataires de cette interpellation. Pour eux, cette situation devient totalement inégalitaire en cas de pandémie. «Les personnes ne pouvant pas se payer la 1ère classe sont soumises à un risque plus élevé d’infection au SARS-CoV-2».

Les voyageurs les moins aisés se retrouvent davantage à risque, risque qui se répercute sur l’ensemble de la population, estiment Maurane Riesen (PSA), Peter Gasser (PSA) et Moussia De Watteville (Les Verts).

(ATS/NXP)

Ton opinion