Actualisé 17.01.2013 à 13:41

Beauté

Faut-il vraiment s'épiler?

Certaines femmes sont contre le fait de s'arracher leurs toisons disgracieuses. Et leur nombre ne cesserait d'augmenter.

de
mge
Se débarrasser des poils est de mise dans notre société. Mais certaines femmes ne succombent pas à ce diktat.

Se débarrasser des poils est de mise dans notre société. Mais certaines femmes ne succombent pas à ce diktat.

Les femmes qui ont décidé d'arborer un duvet sur des endroits du corps où il est d'usage que la peau soit lisse sont de plus en plus nombreuses, rapporte le magazine «Cosmopolitan» dans une enquête, même s'il n'existe pas de statistiques. Les partisanes des poils considèrent notamment que «l'épilation est un diktat de la société, une norme.»

Pour se positionner contre cette norme, elles ont créé le MIEL. Ce Mouvement International pour une Ecologie Libidinale met en avant les inconvénients de l'épilation: le coût élevé, la douleur, la peau qui deviendrait sèche et fragile. Le MIEL affirme également que l'épilation supprimerait la régulation de la sudation et empêcherait la production et la diffusion de phéromones.

On ne peut qu'être d'accord avec certains de ces désagréments. Cependant, comme le souligne «Cosmopolitan», il est bien difficile aujourd'hui de ne pas s'épiler ou se raser sans subir des moqueries, tant une peau lisse est de rigueur pour la gent féminine. Du coup, il faut être plutôt courageuse pour oser s'afficher avec des jambes et des aisselles poilues l'été!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!