Actualisé

Aéroport de Sion Faute de financement, des vols risquent l'annulation

La compagnie aérienne britannique cherche un million de livres sterling d'ici la fin de la semaine.

PowdAir ou poudre aux yeux? Le projet d'implantation de la compagnie aérienne britannique est en tout cas mal parti.

PowdAir ou poudre aux yeux? Le projet d'implantation de la compagnie aérienne britannique est en tout cas mal parti.

Facebook @PowdAir

Le projet d'implantation de la compagnie aérienne britannique PowdAir à Sion a du plomb dans l'aile. La compagnie cherche un million de livres sterling (environ 1,35 million de francs) d'ici la fin de la semaine.

Dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook lundi soir, la compagnie explique avoir perdu son principal garant financier, «pour des raisons personnelles», indique la compagnie sans fournir d'autres précisions. L'entreprise fait appel à ses clients pour un financement participatif.

La compagnie aurait besoin de trois millions de livres pour assurer les liaisons entre Sion et ses destinations au Royaume-Uni, en Belgique et aux Pays-Bas. Et elle doit réunir au moins un million de livres sterling d'ici la fin de la semaine pour assurer un service minimum mais efficace durant la saison, écrit-elle.

Si le montant ne peut pas être réuni, la compagnie devra annuler ses vols prévus cet hiver et remboursera les quelque 5000 personnes qui ont déjà réservé un billet. Les premières liaisons entre Sion et les destinations de la compagnie sont prévues le 11 décembre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!