Valais: Faux peintres en bâtiments condamnés
Publié

ValaisFaux peintres en bâtiments condamnés

Un Valaisan a cru faire appel à une entreprise du bâtiment pour repeindre son chalet. Arnaqué par deux Français issus de la communauté des gens du voyage, il les a traînés en justice. Avec succès.

Les deux hommes ont effectué des travaux sur la façade et sur le toit (photo prétexte).

Les deux hommes ont effectué des travaux sur la façade et sur le toit (photo prétexte).

Getty Images/iStockphoto

Deux Français issus de la communauté des gens du voyage ont été condamnés pour avoir escroqué un Valaisan, selon «Le Nouvelliste». Ils se sont annoncés comme travailleurs d’une entreprise basée à Villeneuve. La victime s’est laissée convaincre de faire repeindre son chalet et d’effectuer des travaux sur le toit. En remarquant le non professionnalisme des travaux réalisés par ces nomades, ce Sédunois a refusé de payer les 28’000 fr. réclamés. Il a donc porté plainte. D’après la justice, citée par le quotidien valaisan, «ils ont menacé de démonter le toit, voire de peindre la bâtisse à leur manière».

Prison ferme pour un des deux «peintres»

L’entreprise n’était pas inscrite au registre du commerce. En outre, un des deux Français n’en était pas à son coup d’essai. Il avait déjà été condamné trois fois en Suisse, notamment pour escroquerie par métier et organisation criminelle. Il s’en était sorti avec du sursis sur Vaud et Fribourg. La justice valaisanne est plus ferme: elle le condamne à deux mois de prison ferme. Quant à son acolyte sans antécédent judiciaire, il est sanctionné d’une peine de 60 jours-amende avec sursis.

Mise en garde policière

Les polices cantonales mettent régulièrement en garde contre ce type d’arnaques et prodiguent quelques conseils:

  • Ne laissez pas entrer des inconnus dans votre logement! Un ouvrier doit avoir pris rendez-vous avant de venir chez vous.

  • Sauf avis préalable en bonne et due forme ou confirmation d’une entreprise reconnue, refusez toute proposition, aussi avantageuse soit-elle en apparence.

  • En cas de doute, exigez les coordonnées de l’entreprise et renseignez-vous immédiatement auprès de la société indiquée.

  • N’entrez pas en matière avec ces personnes même pour discuter ; le dialogue sert à vous distraire!

  • Fermez systématiquement votre porte à clef, que vous soyez chez vous ou non.

  • Ne conservez à votre domicile qu’un minimum d’argent et d’objets de valeur.

  • Si vous faites l’objet d’une sollicitation douteuse, relevez le maximum de détails et signalez rapidement le cas à la police via le 117.

  • Parlez-en autour de vous, en particulier aux aînés de votre entourage.

(ahr)

Ton opinion