Actualisé 07.04.2006 à 15:28

FC Bâle, le jour d'après

«L'expulsion de Majstorovic a été le grand tournant du match. Dès cet instant, j'ai compris que nous allions tout perdre même si le score n'était que de 2-1». Un jour après la défaite du FC Bâle en Coupe de l'UEFA, Christian Gross refait le match.

A dix contre onze sans le patron de sa défense, l'entraîneur a réalisé très vite que le dernier quart d'heure au Riverside Stadium de Middlesbrough serait bien celui de toutes les désillusions pour le FCB.

Le coach rhénan ne veut toutefois pas faire du Suédois le coupable idéal pour ce carton rouge bien stupide il est vrai. «Je ne lui en veux pas dans la mesure où Daniel nous a apporté énormément depuis sa venue à la trêve», lâche-t-il. Le courroux de Christian Gross est plutôt dirigé vers les trois joueurs qui avaient été les artisans de la victoire 2-0 au match aller: Matias Delgado, Mladen Petric et David Degen.

«Delgado et Petric auraient dû tenir davantage la balle en seconde période», explique Christian Gross. Quant à Degen, il a commis la même erreur que l'automne dernier contre la Roma. En Coupe d'Europe à l'extérieur, il veut en faire beaucoup trop !»

La critique de l'entraîneur est plus mesurée à l'encontre de Pascal Zuberbühler, qui lui non plus n'a pas été à son avantage dans le dernier quart d'heure. «Sur le 4-1, Pascal n'a pas su vraiment forcer la réussite», souligne de manière bien diplomatique Christian Gross.

Ce souci de protéger son libéro et son gardien de la part de Christian Gross s'explique aisément. Les Rhénans doivent très vite tourner la page de la Coupe de l'UEFA pour se concentrer à nouveau sur le championnat. «Notre objectif majeur ce printemps n'était pas la Coupe de l'UEFA mais bien la conquête d'un troisième titre de rang, répète Gross. Et dimanche déjà, nous n'aurons pas le droit à l'erreur contre Neuchâtel Xamax»

Un échec dans la course au titre ruinerait, en effet, tout le bénéfice de cette longue campagne européenne de 14 matches. A la faveur de sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de l'UEFA, le FCB a de bonnes chances d'être, pour la première fois, classé tête de série lors du tirage au sort du dernier tour préliminaire de la Ligue des Champions 2006/2007.

Eliminés par l'Inter Milan en 2004 et le Werder Brême en 2005, les Rhénans peuvent désormais rêver à une deuxième participation à la Ligue des Champions. A condition de ne pas se faire coiffer sur le fil par le FC Zurich.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!