Valais: FC Sion – «Le Nouvelliste», prolongation du feuilleton de la bouderie
Publié

ValaisFC Sion – «Le Nouvelliste», prolongation du feuilleton de la bouderie

Entre le club et le quotidien valaisan, le temps est toujours au désamour. Les pourparlers entre les dirigeants des deux structures n’ayant pas abouti, les positions restent figées.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Le temps n’est pas encore au dégel entre Christian Constantin, le président du FC Sion, et le quotidien «Le Nouvelliste»

Le temps n’est pas encore au dégel entre Christian Constantin, le président du FC Sion, et le quotidien «Le Nouvelliste»

Keystone

Depuis la saison 2018-2019, c’est le froid glacial entre le FC Sion, club-phare du Valais, et le quotidien «Le Nouvelliste». Le club de foot interdit à ses sociétaires de s’exprimer dans les colonnes du journal et refuse toute accréditation aux journalistes du quotidien lors des matchs à domicile. Ce boycott est parti pour se poursuivre durant la saison 2020-2021. Les pourparlers entre Eric Meizoz, le directeur du «Nouvelliste», et Christian Constantin, le boss du club, ont avorté.

Selon le journal, CC aurait exigé d’être interviewé par le media valaisan avant de lever le boycott. Autres conditions fixées par le truculent président sédunois, un communiqué de presse conjoint et des prestations commerciales entre les deux parties.

«Initialement, j’ai évoqué la possibilité d’une interview du président. Mais celle-ci ne peut pas faire partie d’un accord officiel car la rédaction garde toute sa liberté sur le contenu du journal», explique Eric Meizoz.

Vincent Fragnière, le rédacteur en chef, relève qu’après avoir assuré la couverture rédactionnelle du FC Sion malgré le boycott, le journal va réduire le volume rédactionnel consacré au club sédunois. «Cette situation inacceptable en termes de liberté de la presse ne doit pas devenir une normalité», défend-il. «Le Nouvelliste» annonce un changement de taille: une nouvelle rubrique hebdomadaire qui traitera, chaque mardi, de l’actualité de tous les footballeurs valaisans évoluant dans l’élite du foot suisse ou à l’étranger.

Les négociations n’ont pas abouti car le journal n’a pas assumé la teneur de l’accord initial

Christian Constantin, président du FC Sion

Joint samedi par «20 minutes», Christian Constantin soutient que les trois points du plan d’accord initial émanaient bel et bien du directeur du journal mais, après un véto du rédacteur en chef, le quotidien a refusé de lui donner la parole. «J’ai aussi le droit d’être entendu. C’est regrettable que le rédacteur en chef mette en avant les éléments négatifs quand il s’agit du FC Sion et jamais les éléments positifs», se plaint CC.

Ton opinion

128 commentaires