ATP - Cincinnati: Federer en finale en surclassant Murray
Actualisé

ATP - CincinnatiFederer en finale en surclassant Murray

Roger Federer (no 1) n'aura pas tardé à retrouver la bonne carburation après la naissance de ses jumelles.

Le Bâlois s'est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Cincinnati en battant 6- 2 7-6 (10/8) Andy Murray (no 3), tenant du titre dans l'Ohio et vainqueur du tournoi de Montréal dimanche dernier.

Roger Federer restait pourtant sur une série de quatre défaites face au nouveau numéro deux mondial, qu'il n'avait plus battu depuis la finale du dernier US Open. Il disputera dimanche face à Rafael Nadal (no 2) ou Novak Djokovic (no 4) sa cinquième finale de l'année, sept semaines après avoir conquis son 15e titre du Grand Chelem à Wimbledon et une semaine après avoir échoué en quart de finale à Montréal pour son retour aux affaires.

Vainqueur à Cincinnati en 2005 et 2007, le Bâlois a livré une prestation de qualité samedi, si l'on excepte un faible pourcentage de premières balles dans le set initial (36 %). Il ne concédait pas la moindre balle de break, ne perdant même que quatre points - sur 35 disputés ! - derrière sa première balle de service. Il a également pu s'appuyer sur un coup droit très performant.

«Les bons choix»

«Je n'ai pas laissé à Andy l'occasion de mettre en place son jeu. J'ai joué intelligemment et me suis bien servi de ma première balle. J'ai fait les bons choix et je suis heureux du niveau de jeu qui est le mien, relevait-il. Ces derniers temps, c'est vrai que j'avais une tendance à ne pas arriver à battre des joueurs comme Andy. Mais je me suis prouvé que je pouvais encore le faire.»

Roger Federer signait deux breaks dans un premier set qu'il dominait largement. Frustré par son manque de constance à l'échange- il se blessait même légèrement à la main droite après s'être frappé avec sa raquette ! -, Andy Murray offrait une plus belle résistance dans la deuxième manche. Il se procurait même deux balles de set à 6/5 et 8/7 dans le jeu décisif, mais ne parvenait pas à conclure. L'Ecossais craquait à 8/9, commettant une double faute fatale après 1 h 30' de jeu.

Le top 4 au rendez-vous

Pour la 13e fois seulement en 25 ans, les quatre meilleurs joueurs du monde se sont par ailleurs retrouvés dans le dernier carré d'un tournoi ATP. Rafael Nadal et Novak Djokovic avaient décroché leur billet pour les demi-finales dans la nuit de vendredi à samedi, après les qualifications de Federer et Murray. Nadal avait évincé le Tchèque Tomas Berdych 6-4 7-5 et Djokovic s'était imposé sur le même score face au Français Gilles Simon (no 9).

Le gaucher majorquin et le droitier de Belgrade, qui s'affrontaient pour la 19e fois (14-4 en faveur de Nadal), n'ont pas encore égaré le moindre set dans ce tournoi. Rafael Nadal mène 13-7 face à Roger Federer, qui s'est cependant imposé 6-4 6-4 en finale à Madrid pour leur dernier duel en date. Novak Djokovic est quant à lui mené 4-7 par le Bâlois, mais il a remporté leurs deux derniers affrontements (si)

Ton opinion