Coupe Davis: Federer est attendu dans son costume de héros
Actualisé

Coupe DavisFederer est attendu dans son costume de héros

Comme d'habitude, le Bâlois débarque en Coupe Davis pour sauver la patrie. Les Suisses seront largement favoris face aux Pays-Bas.

par
Robin Carrel
Amsterdam

L'équipe helvétique a l'expérience de ces barrages de promotion/relégation dans le groupe mondial. Depuis sept ans, Roger Federer, Stanislas Wawrinka et compagnie ont toujours dû batailler pour sauver leur place parmi l'élite. La troupe de Severin Lüthi n'a effectué la culbute dans la «zone Europe/Afrique» qu'une seule fois. C'était au Kazakhstan en 2010 (5-0) et le No 1 mondial n'avait, pour la seule et unique fois, pas fait le déplacement.

L'homme aux 17 titres du Grand Chelem a une nouvelle fois montré son attachement à ses couleurs, dans la mesure où la lutte pour «son» trône à l'ATP s'annonce particulièrement rude. Novak Djokovic ne pointe qu'à 1335 points du Bâlois et il a moins d'unités à défendre d'ici à la fin de saison (560 contre 3000). A peine rentré d'un US Open décevant – il a été éliminé dès les quarts de finale par le Tchèque Tomas Berdych –, Federer a dû, de surcroît, se réhabituer à la terre battue. Entre demain et dimanche, Néerlandais et Suisses vont en effet en découdre sur la surface ocre, devant les 6000 spectateurs de la Westergasfabriek d'Amsterdam.

Aux Pays-Bas, «Rodgeur» pourra compter sur un Stanislas Wawrinka qui n'est plus très loin d'avoir retrouvé son meilleur niveau. Le Vaudois a réussi une belle tournée américaine, après sa déception olympique. Il est tombé en demi-finale à Cincinnati face au No 1 mondial (Federer) et il a abandonné, grippé, au stade des 16es de finale face au No 2 (Djokovic) à Flushing Meadows. Vu le calibre des joueurs néerlandais, la sélection à croix blanche partira avec les faveurs de la cote.

Les Pays-Bas ne font peur à personne

La sélection néerlandaise n’a rien d’un épouvantail. Le capitaine, Jan Siemerink, a convoqué Robin Haase (ATP 50), Igor Sijsling (81), Thiemo de Bakker (159) et le joueur de double Jean-Julien Rojer. Ce dernier (17e de la spécialité) a joué deux demi-finales de Grand Chelem cette année (Paris et New York). Haase a gagné le tournoi de Kitzbühel en 2011 et en 2012. De Bakker retrouve son meilleur niveau après une longue blessure.

Ton opinion