Sports Awards suisses: Federer et Dominique Gisin sportifs de l'année
Actualisé

Sports Awards suissesFederer et Dominique Gisin sportifs de l'année

Lors de la cérémonie des Sports Awards à Zurich, le Bâlois a récolté 31,7% des votes. La native d'Engelberg a pour sa part été élue sportive suisse 2014.

Federer, vainqueur de la Coupe Davis et numéro deux mondial, a gagné cinq tournois en 2014, mais pas de Grand Chelem. Mais son retour au premier plan après une saison 2013 minée par les blessures a visiblement conquis le public. Il avait déjà obtenu cette récompense en 2003, 2004, 2006, 2007 et 2012.

Tenant du titre, Dario Cologna arrive en 2e position avec 24,6% des suffrages. Le fondeur grison n'a pas pu rivaliser jusqu'au bout avec l'icône du tennis. Stan Wawrinka figure sur la troisième marche du podium. Le Vaudois, qui n'était pas présent à Zurich pour des raisons de santé, a été plébiscité par 21,1% des votes. Sa victoire à l'Open d'Australie, en plus de la Coupe Davis, n'a donc pas fait la différence en sa faveur.

La sportive suisse de l'année 2014 s'appelle Dominique Gisin. La championne olympique de descente à Sotchi a récolté 40,9% des votes. C'est la première fois que la skieuse de 29 ans reçoit une telle reconnaissance. Derrière la native d'Engelberg, les places d'honneur sont revenues à Selina Gasparin (19,6%), qui a fait bondir l'intérêt en Suisse pour le biathlon grâce à une médaille d'argent aux JO et deux succès en Coupe du monde. L'athlète Musinga Kambundji termine au 3e rang avec 15,7% des suffrages. La skieuse tessinoise Lara Gut sera sans doute déçue de sa 4e place (12,2%).

Sans surprise, l'équipe suisse de Coupe Davis a reçu le titre d'équipe de l'année. Roger Federer et Stan Wawrinka, piliers de l'équipe qui a apporté le premier saladier d'argent à Swiss tennis, avaient déjà obtenu cette récompense en 2008, dans la foulée de leur titre olympique en double. Cette fois, ils partagent le trophée avec Marco Chiudinelli, Michael Lammer et le capitaine Severin Lüthi.

Kariem Hussein a été désigné «newcomer» de l'année. L'athlète de 25 ans s'est révélé au grand public lors des championnats d'Europe de Zurich, où il a remporté la médaille d'or du 400 m haies. Cet ancien footballeur n'est que le deuxième Suisse à courir la distance en moins de 49 secondes, après Marcel Schelbert, lequel avait d'ailleurs été désigné sportif de l'année en 1999.

Guri Hetland a reçu la distinction d'entraîneur de l'année. La Norvégienne de 40 ans était jusqu'au terme de l'hiver dernier l'entraîneur de Dario Cologna. Elle a donc été pleinement impliquée dans les deux titres olympiques conquis à Sotchi par le skieur de fond grison. Pour sa part, Marcel Hug a été désigné pour la troisième fois après 2011 et 2013 sportif handicapé de l'année. Hug (28 ans) a remporté trois médailles d'or et une de bronze lors des championnats d'Europe. Il s'était imposé en fauteuil roulant sur 800, 1500 et 5000 m.

Cette cérémonie a laissé comme bien souvent un certain sentiment de frustration quant au choix des nominés, d'influence largement alémanique. Sans vouloir diminuer les mérites du handballeur Andy Schmid ou du lutteur Matthias Sempach, ni de leur domaine de prédilection, force est de constater qu'ils ne sont que très peu connus en Suisse romande. Un Sébastien Buemi, champion du monde d'endurance, n'aurait pas dépareillé dans la liste des dix nominés... (ats)

Ton opinion