Wimbledon: Federer expéditif face à Evans
Actualisé

WimbledonFederer expéditif face à Evans

Le no 3 mondial Roger Federer s'est baladé au 3e tour à Wimbledon.

1 / 25
Roger Federer, s'entraîne à Wimbledon à la veille de son premier match.

Roger Federer, s'entraîne à Wimbledon à la veille de son premier match.

Keystone
Trois semaines après l'annonce de son forfait pour Roland-Garros, Roger Federer a fait son retour à la compétition. Su le gazon du tournoi de Stuttgart, il s'est imposé, un peu laborieusement tout de même (6-4 5-7 6-4) face à l'espoir américain Taylor Fritz. (9 juin 2016)

Trois semaines après l'annonce de son forfait pour Roland-Garros, Roger Federer a fait son retour à la compétition. Su le gazon du tournoi de Stuttgart, il s'est imposé, un peu laborieusement tout de même (6-4 5-7 6-4) face à l'espoir américain Taylor Fritz. (9 juin 2016)

Keystone/EPA
Lors de ce match contre Taylor Fritz à Stuttgart, le Bâlois s'est payé une belle gamelle. (9 juin 2016)

Lors de ce match contre Taylor Fritz à Stuttgart, le Bâlois s'est payé une belle gamelle. (9 juin 2016)

AFP

Le Bâlois s'est imposé 6-4 6-2 6-2 face au Britannique Daniel Evans (ATP 91).

A l'abri sous le toit du Centre Court, protégé de la pluie et de l'obscurité, le septuple vainqueur de Wimbledon n'a eu besoin que de 1h26 de jeu pour se débarrasser de l'inoffensif Daniel Evans, complètement dépassé par les événements.

Le no 3 mondial a réussi des breaks d'entrée au cours des premiers et deuxièmes sets. Il a dû se montrer un peu plus patient dans la troisième manche, prenant «seulement» à 2-1 le service de son adversaire.

Tranquillement qualifié pour les 8es de finale de lundi, alors que certains n'ont pas encore bouclé leur 2e tour à cause de la pluie, Roger Federer n'a affronté jusqu'ici que des joueurs très peu cotés (Guido Pella, Marcus Willis et Daniel Evans).

Cela va toutefois (un peu) changer au tour suivant, puisqu'il en découdra face au vainqueur de la partie opposant Steve Johnson à Grigor Dimitrov, dont le match a été interrompu vendredi soir à 4-3 dans la première manche pour l'Américain (avec un break d'avance).

Steve Johnson, que Roger Federer n'a encore jamais affronté, est en forme. Juste avant de débarquer à Wimbledon, il a remporté son premier titre ATP sur le gazon de Nottingham. De quoi le faire pointer, à 26 ans, au meilleur classement de sa carrière (ATP 29).

A l'inverse, Grigor Dimitrov (ATP 37) nage actuellement en plein doute. Après un psychodrame en finale à Istanbul en mai - il menait 7-6 4-2 contre Diego Schwartzman avant de s'incliner 6-7 7-6 6-0, fracassant trois raquettes au passage -, le Bulgare a enchaîné avec cinq défaites au 1er tour. Celui qui ne mérite plus vraiment son surnom de «Baby Federer» n'a jamais gagné en cinq confrontations face à son modèle.

(NewsXpress)

Ton opinion