Tennis: Federer: «Je ne vois aucune raison d'arrêter»
Actualisé

TennisFederer: «Je ne vois aucune raison d'arrêter»

Vainqueur de son premier match d'exhibition au Chili, le Bâlois a de nouveau affirmé que la retraite n'était pas d'actualité.

par
Sport-Center
Roger Federer en conférence de presse.

Roger Federer en conférence de presse.

Keystone

Peut-être a-t-il déjà tout prévu, quelque part, dans un coin de sa tête. Mais lorsqu'il doit répondre aux éternelles questions sur sa retraite, Roger Federer donne très souvent l'impression de se laisser guider par sa joie de jouer et de faire encore pleinement partie de cette grande famille du tennis. Et qu'importe si la fin de sa carrière ne fait que se rapprocher semaine après semaine.

Tombé en demi-finale du Masters de Londres samedi, le Bâlois s'est depuis envolé pour l'Amérique du Sud, et plus précisément au Chili, où il a disputé et remporté le premier de ses cinq matches d'exhibition contre Alexander Zverev (6-3 4-6 6-4). Et forcément, lors de la conférence de presse de présentation, l'homme aux vingt titres en Grand Chelem a (encore) dû évoquer le moment où il raccrochera.

«Je ne connais pas la réponse (ndlr: concernant la date de sa retraite), pour être honnête. Aussi longtemps que je me sentirai bien et que j'apprécierai ma vie sur la route à affronter «Sascha» et les autres joueurs du circuit, je ne vois aucune raison d'arrêter», a lâché le «Maître», qui a déjà dressé les contours de son année 2020, avec notamment les Grand Chelem - dont Roland-Garros - et les Jeux olympiques.

En démonstration aux Swiss Indoors, vainqueur de Novak Djokovic la semaine passée pour la première fois depuis l'été 2015, «RF» donne l'impression d'en avoir encore sous le capot. Même à 38 ans passés. «Évidemment, avec l'âge, tout devient un peu plus difficile. Mais, dans le même temps, avec l'expérience, vous pouvez aussi plus savourer les choses», a-t-il poursuivi face à la presse.

Plus que la date de sa «mort» comme sportif d'élite, il semblerait que cela soit surtout le ressenti au niveau des tripes, une fois le moment venu, qui «tourmente» Roger Federer. «Je ne sais pas comment tout cela va se finir, j'espère juste que ça sera quelque chose d'émouvant, de sympa, et que tout se passera bien, je veux dire le processus dans son ensemble, que cela ne sera pas trop difficile.»

JSa

Ton opinion