Tennis: «Federer ne peut pas être aussi gentil qu'il en a l'air»
Actualisé

Tennis«Federer ne peut pas être aussi gentil qu'il en a l'air»

Dans son autobiographie, Boris Becker fustige le manque de spontanéité des joueurs. Il tacle aussi le Bâlois et évoque sa «fausse» amitié avec Djokovic.

par
joc
Selon Boris Becker, le fait que Roger Federer et Novak Djokovic ne s'entendent pas est un secret de polichinelle.

Selon Boris Becker, le fait que Roger Federer et Novak Djokovic ne s'entendent pas est un secret de polichinelle.

Dans son autobiographie intitulée «Wimbledon: My Life and Career at the All England Club» et sortie lundi, Boris Becker déplore le fait que le tennis soit devenu «trop politiquement correct». Selon l'ex-joueur allemand, qui est aussi le coach de Novak Djokovic, les tennismen actuels n'osent plus montrer leurs rivalités, de peur d'être réprimandés par l'ATP.

Depuis que des micros ont été installés sur les courts, notamment à Wimbledon, les joueurs ont en effet perdu de leur spontanéité et de leur virulence, regrette Boris Becker. «Il est devenu très difficile de verbaliser sa frustration de nos jours, parce que tout le monde l'entend. Et tu retournes dans le vestiaire avec une amende de 10'000 ou 20'000 dollars, voire plus», écrit l'ancien tennisman.

Federer et Djokovic «ne s'apprécient pas particulièrement»

L'ex-champion regrette que les joueurs soient donc contraints de «feindre» des amitiés, relève «The Telegraph». A ce propos, il profite de l'occasion pour égratigner Roger Federer. Selon lui, le fait que le Bâlois et Novak Djokovic «ne s'apprécient pas particulièrement» est un secret de polichinelle. Il ajoute que le Suisse ne «peut pas être aussi sympa» qu'il en a l'air.

«La raison pour laquelle Roger est l'un des athlètes les mieux payés de tous les temps tient au fait qu'il est aimé de tous. Mais quand on y pense, c'est impossible d'être aimé de tous. Il fait de l'argent grâce à son image, mais en amasserait-il moins si l'on voyait un peu plus de ses véritables sentiments?», se demande l'Allemand.

Ton opinion