Actualisé 02.08.2012 à 19:36

JO 2012-Tennis

Federer ne se moquerait pas du bronze

Le Bâlois s'est hissé en demi-finale, où il jouera Juan-Martin Del Potro, cet après-midi (13h). En cas de défaite, il se battrait à fond pour finir 3e.

de
Oliver Dufour, Londres
Le filet a donné un coup de pouce à Roger Federer lors de la balle de match

Le filet a donné un coup de pouce à Roger Federer lors de la balle de match

Lors des Jeux de Sydney en 2000, Roger Federer avait failli dans la petite finale face au Français Arnaud Di Pasquale. Mais ce n'est pas cette médaille manquée qui l'avait chagriné. «Je me foutais du bronze, a révélé le No1 mondial. Et j'étais presque content d'avoir perdu.»

Douze ans plus tard, le Rhénan a fait du chemin. Hier, après avoir éliminé le géant américain John Isner en quart de finale (6-4 7-6), il a promis qu'il jouerait le coup à fond pour une breloque en alliage cuivré, si jamais il venait à être battu en demi-finale par son adversaire argentin. A l'heure où les chances de médailles helvétiques s'amenuisent, Swiss Olympic se réjouira de cette promesse. Mais le fait qu'il se soit imposé cinq fois en cinq matches cette saison contre Del Potro offre l'espoir d'un plus joli métal.

Visiblement soulagé de ne plus être en lice dans le double, le septuple vainqueur de Wimbledon a apprécié de ne pas être embarqué dans un troisième set contre Isner. Son dernier retour, sur sa première balle de match dans le tie-break, a heurté le filet avant de choir du bon côté. «Je me suis senti mal pour lui», a assuré le droitier bâlois à propos du recordman du match le plus long à Wimbledon. L'Américain a d'ailleurs vécu son baptême du jeu sur le central londonien. «C'est bien qu il ait enfin eu cette chance, s'est réjoui Federer. Mais j'étais surtout soulagé que ses gros services s'arrêtent.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!