Actualisé 28.02.2019 à 07:32

Tennis

Federer passe dans la douleur à Dubaï

A la recherche de son 100e titre en carrière, le Bâlois s'est imposé face à l'Espagnol Fernando Verdasco au 2e tour.

de
Sport-Center
Le Suisse n'a pas été à la fête lors de ce deuxième tour contre le joueur espagnol.

Le Suisse n'a pas été à la fête lors de ce deuxième tour contre le joueur espagnol.

EPA

Roger Federer n'est plus qu'à trois victoires de son 100e titre en carrière. Mercredi à Dubaï, il a difficilement battu l'Espagnol Fernando Verdasco lors du deuxième tour (6-3 3-6 6-3). Le Bâlois n'a trouvé son salut qu'en toute fin de troisième manche, en volant le service adverse avec un peu de réussite. «Fernando a énormément varié au service, analysait l'ancien numéro 1 mondial après le match. J'ai eu beaucoup de peine à lire son jeu. Heureusement, je suis finalement parvenu à trouver la clé.»

Soudain, la machine s'est enrayée Après la première manche, «RF» semblait pourtant lancé vers un succès facile contre un adversaire qui ne l'avait jamais battu en six matches. Le Suisse retournait à sa chaise après avoir empoché ce set initial en 27 minutes seulement. C'est alors que la machine s'est enrayée. Soudain moins aérien, Roger Federer a permis à l'Espagnol de revenir dans la rencontre. Le 35e joueur mondial semblait dès lors injouable. Dans les tribunes les spectateurs émiratis - tous acquis à la cause du Rhénan - ont commencé à trembler. Le visage parfois fermé, Federer a commis de grosses fautes dans le jeu. Il s'est plusieurs fois énervé contre lui-même, tout en interpellant l'arbitre sur certaines de ses décisions. Heureusement pour lui, le Bâlois s'en est finalement sorti en trois manches. C'était déjà le cas mardi lors de son premier tour victorieux face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber.

Face à Fucsovics en quarts

Bien que bousculé, le droitier disputera ainsi les quarts à Dubaï. C'est la première fois que Roger Federer atteint ce stade d'un tournoi cette saison. Jeudi, il fera face au Hongrois Marton Fucsovics (ATP 35). «C'est un joueur que je connais bien, confiait le 7e joueur mondial à l'heure de l'analyse. Il est venu en Suisse s'entraîner avec moi. Marton a beaucoup progressé et joue bien à Dubaï. Je ferais mieux d'être prêt.» Le Bâlois a remporté en trois sets le seul duel déjà disputé entre les deux hommes. C'était en 16e de finale de l'Open d'Australie 2018.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!