Actualisé 09.01.2009 à 20:24

Tournoi de Doha

Federer sorti par Murray

Roger Federer a une nouvelle fois subi la loi d'Andy Murray. L'Ecossais, tête de série numéro 3, a triomphé du Bâlois 6-7 (6/8) 6-2 6-2 en demi-finale du tournoi de Doha.

Il a fallu 125 minutes à l'Ecossais, tête de série numéro 3, pour triompher du Bâlois 6-7 (6/8) 6-2 6-2 en demi-finale du tournoi ATP 250 de Doha. Il affrontera en finale l'Américain Andy Roddick, vainqueur du Français Gaël Monfils en trois sets 7-6 (7/1) 3-6 6-3.

Après le gain de la première manche arrachée au tie-break, Federer semblait sur le chemin de la victoire. Il entrait même tambour battant dans le deuxième set en se procurant trois occasions de faire le break dès le troisième jeu. Mais le Suisse galvaudait sa première opportunité sur une seconde balle de Murray, puis demeurait impuissant face aux deux missiles du Britannique qui remportait finalement son service.

«Ma plus grande chance»

«C'était certainement ma plus grande chance, perdre le set 6-2 était très décevant», avouait le Bâlois qui cédait une première fois sa mise en jeu à 2-3. Par la suite, il s'effondrait petit à petit pour finalement concéder le deuxième set à Murray sur un nouveau break. Federer terminait la rencontre en roue libre à l'image de son smash expédié dans le filet sur la première balle de match de son adversaire.

L'analyse de l'ancien numéro un mondial était sans détour peu après la rencontre en conférence de presse. «J'ai peiné durant tout le match, j'ai rarement réussi à finir le point et à faire le jeu en fond de court», soulignait-il.

Et de trois!

Federer s'est ainsi incliné pour la troisième fois consécutive face à Murray depuis sa finale gagnée à l'US Open - si on ne prend pas en compte la demi-finale perdue du tournoi exhibition d'Abu Dhabi. Comme lors de ses défaites en demi-finales au Masters Series de Madrid et dans la phase de groupe du Masters de Shanghaï, le numéro deux mondial a été vaincu en trois sets face au Britannique qui mène désormais 5-2 dans leurs confrontations directes.

Statistique étonnante dans cette série noire, le Suisse a, à chaque fois, remporté le premier set. «De bons joueurs reviennent vite dans une partie, la perte d'un set n'est pas forcément significative, analysait-il. Mais cela est tout de même décevant, car normalement, je gagne la plus part des parties où j'ai remporté la manche initiale.»

Direction Melbourne

La prochaine échéance pour le triple vainqueur de l'Open d'Australie sera le «Kooyong Classic», un tournoi exhibition à Melbourne, qui lui permettra de se préparer pour la première épreuve majeure de la saison. «Je veux m'habituer au décalage horaire, à la chaleur, au vent et au fait de jouer à nouveau le jour, car ici (ndlr: Doha) je n'ai joué qu'en nightsession», a déclaré le Bâlois.

Même si la finale rêvée entre Nadal et Federer n'aura pas lieu à Doha, les fans pourront tout de même suivre une belle affiche entre Andy Murray et Andy Roddick. Si le Britannique mène 5-2 dans le bilan des confrontations, l'Américain semble très à l'aise à Doha. Roddick a en effet convaincu cette semaine. Outre sa capacité à accélérer l'échange, il a montré un jeu polyvalent et également fait preuve d'une certaine finesse.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!