Suisse: Fedpol a enregistré 72 annonces de corruption
Actualisé

SuisseFedpol a enregistré 72 annonces de corruption

Aucune procédure n'a été ouverte mais une annonce a été transmise au Contrôle fédéral des finances.

L'Office fédéral de la police a tiré un premier bilan de sa plate-forme permettant de dénoncer des actes de corruption.

L'Office fédéral de la police a tiré un premier bilan de sa plate-forme permettant de dénoncer des actes de corruption.

photo: Keystone

La plate-forme permettant de signaler à l'Office fédéral de la police (fedpol) des actes de corruption a enregistré 72 annonces depuis son lancement en septembre 2015. Sur ce nombre, 43 ont été faites sous forme anonyme.

Neuf annonces concernaient des faits liés à un soupçon de corruption et 9 des faits liés à un soupçon d'irrégularités dans l'administration fédérale. Pour ces 18 annonces, fedpol a effectué des recherches complémentaires, a-t-il communiqué vendredi.

A ce jour, elles n'ont pas conduit à l'ouverture de procédures: 5 cas sont encore pendants et une annonce a été transmise au Contrôle fédéral des finances.

Les annonces restantes concernaient d'autres types d'infractions supposées, comme des délits fiscaux, des abus d'autorité, du mobbing sur le lieu de travail ou des soupçons d'escroquerie. Trente-cinq d'entre elles ont été transmises aux autorités de poursuite pénale des cantons. Les 19 autres étaient vides de sens ou pas suffisamment pertinentes.

Lutte nationale et internationale

Grâce à cette plate-forme de dénonciation, les autorités de poursuite pénale espèrent obtenir, au niveau national et international, de nouvelles pistes dans la lutte contre la corruption.

Fedpol s'occupe de sa gestion sur mandat du Ministère public de la Confédération. Depuis son lancement opérationnel à la mi-septembre 2015 et jusqu'à fin juin 2016, la plate-forme de dénonciation a été visitée près de 5000 fois. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion