Actualisé

BièreFeldschlösschen n'a pas moussé en 2016

Le volume produit pour le marché suisse a baissé de 1,8% et le chiffre d'affaires issu de la bière et des boissons a reculé de 1,1%.

Thomas Amstutz, directeur général de Feldschloesschen, veut veut se relancer avec «des nouveautés prometteuses».

Thomas Amstutz, directeur général de Feldschloesschen, veut veut se relancer avec «des nouveautés prometteuses».

Keystone

Le brasseur argovien Feldschlösschen, détenu par le géant danois Carlsberg, a vu son chiffre d'affaires reculer l'an dernier, subissant le repli de la consommation de bière en Suisse. Grâce à l'exportation, la société a cependant augmenté les volumes globaux.

Le volume de bière produit pour le marché suisse a baissé en 2016 de 1,8% tandis que le chiffre d'affaires issu de la bière et des boissons a reculé de 1,1%, a indiqué mercredi Feldschlösschen dans un communiqué.

A titre de comparaison, le volume du marché suisse de la bière a diminué l'an dernier de 1,1%. Le secteur est confronté aux changements des habitudes des consommateurs. La consommation de bière par personne a baissé entre 2012 et 2015 de 57,3 à 55,3 litres, rappelle l'entreprise de Rheinfelden (AG).

Bières saisonnières et spécialités

La bière est de plus en plus bue à la maison, la pression sur la branche de la restauration augmente et les bières de spécialité font l'objet d'une demande accrue, explique Feldschlösschen.

La société juge néanmoins sa performance positive. Malgré ce repli, Feldschlösschen a profité des commandes de sa maison mère Carlsberg, lui permettant de légèrement augmenter le volume de production global.

En 2017, le brasseur veut relancer le marché suisse de la bière et des boissons avec «des nouveautés prometteuses». L'accent sera mis sur des bières saisonnières et des spécialités pour les marques Feldschlösschen et Cardinal.

Carlsberg dans les chiffres noirs

De son côté, la maison-mère Carlsberg a renoué avec les profits l'an dernier. Le groupe a enregistré un bénéfice net de 4,5 milliards de couronnes danoises (environ 645 millions de francs), contre une perte de 2,9 milliards de couronnes en 2015.

Le chiffre d'affaires s'est contracté de 4% à 62,6 milliards de couronnes. En termes organiques, les ventes affichent toutefois une hausse de 2%. Pour 2017, le brasseur table sur une hausse du résultat opérationnel d'environ 5%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!