Alpnach (OW): Fermeture du centre de requérants
Actualisé

Alpnach (OW)Fermeture du centre de requérants

L'Office fédéral des migrations (ODM) tire un bilan positif du centre d'hébergement fédéral à Alpnach (OW), qui a fermé ses portes comme prévu après six mois.

Alors que son ouverture avait soulevé un vent de polémique, la commune a finalement apprécié le travail d'utilité publique fourni par les requérants.

Un groupe d'accompagnement a été constitué afin de «réagir rapidement aux incidents et aux requêtes émanant de la population», a relevé l'ODM dans un communiqué diffusé vendredi. «Hormis quelques incidents mineurs, l'hébergement des requérants à Alpnach s'est déroulé sans grosse difficulté», a ajouté l'ODM.

L'Office fédéral des migrations souligne que la commune a apprécié le travail d'utilité publique fourni par les requérants. Ceux-ci ont réalisé différentes activités au cours de leurs programmes d'occupation, telles que la transformation de bois flottant en bûches, ou l'élimination des déchets sur les chemins de randonnée.

Le cantonnement militaire pouvait accueillir 100 requérants simultanément. En moyenne, son taux d'occupation s'est élevé à 75%, relevé l'ODM. «La grande majorité des personnes hébergées au centre y séjournaient en attendant leur transfert dans un autre Etat Dublin», a précisé l'ODM, qui ajoute que les requérants ont séjourné six semaines en moyenne.

L'ouverture du centre d'hébergement pour requérants d'asile à Alpnach avait soulevé un vent de polémique en août 2013. L'ODM avait modifié la convention passée avec la commune quelques jours avant l'ouverture du centre, au grand dam du gouvernement obwaldien. La convention définitive supprimait des zones interdites d'accès aux requérants.

Face à l'afflux de réfugiés, la Confédération a ouvert six centres fédéraux sur des sites militaires. En plus de Medel (GR) et Alpnach, désormais fermés, ceux-ci se trouvent aux Pradières (NE), à Châtillon (FR), Schweig (UR) et Bremgarten (AG). (ats)

Ton opinion