Actualisé 03.09.2019 à 14:27

États-Unis«Fermez-la!»: elle se noie, l'opératrice l'engueule

Une quadragénaire prise au piège dans sa voiture inondée a passé un appel désespéré aux urgences avant de mourir. La personne à l'autre bout du fil ne l'a pas prise au sérieux.

de
joc

Une quadragénaire a trouvé la mort dans des circonstances atroces, le 24 août dernier à Fort Smith (Arkansas). Debra Stevens était en train de livrer des journaux en suivant son itinéraire habituel lorsqu'elle a été surprise par une inondation fulgurante, raconte CBS. L'Américaine de 47 ans, qui ne savait pas nager, s'est retrouvée prise au piège dans sa voiture, l'eau montant inexorablement. Désespérée, Debra a appelé le 911, le numéro d'appel d'urgence aux Etats-Unis.

Comme on peut l'entendre dans un enregistrement rendu public le week-end dernier, la malheureuse a été pour le moins mal reçue par Donna Reneau, l'opératrice au bout du fil. Pendant une vingtaine de minutes, la quadragénaire a désespérément supplié son interlocutrice de lui envoyer de l'aide. «Je ne peux pas sortir et je suis morte de peur, madame. Vous pouvez m'aider? Je vais mourir!», s'écrie l'Américaine en larmes. L'opératrice semble ne pas prendre au sérieux la détresse de Debra: «Vous n'allez pas mourir. Je ne sais pas pourquoi vous paniquez», lui lance-t-elle.

«Cela vous apprendra pour la prochaine fois»

La quadragénaire s'excuse à plusieurs reprises pour la situation dans laquelle elle se retrouve. «Je ne pouvais pas voir l'eau quand je suis arrivée dedans. Cela m'a frappée tout d'un coup», assure-t-elle, comme pour se justifier. «Cela vous apprendra pour la prochaine fois de ne pas conduire dans l'eau», rétorque Donna. Après 15 minutes de conversation, et alors que l'opératrice peine à expliquer aux pompiers où se trouve la quadragénaire, celle-ci ne peut s'arrêter de parler: «Mademoiselle Debbie, il va falloir que vous la fermiez. Est-ce que vous pouvez klaxonner?», la coupe Donna.

Sentant la fin arriver, l'Américaine explique qu'elle n'arrive plus à respirer. «Vous respirez très bien, parce que vous êtes en train de me crier dessus», rétorque l'opératrice. Debra ne répondra plus. Une heure plus tard, les secouristes ont commencé à rechercher la voiture de la quadragénaire. La victime n'a pas pu être réanimée. Dans un communiqué diffusé jeudi, la police de Fort Smith a expliqué que ses services avaient été débordés d'appels ce jour-là. «Bien que la réaction de l'opératrice (...) ait semblé parfois insensible et froide, de réels efforts ont été faits pour retrouver et sauver Mme Steven», peut-on lire dans ce communiqué.

L'opératrice accomplissait son dernier jour de travail quand elle a pris l'appel de Debra. Elle ne fera donc pas l'objet d'une enquête interne.

Cette affaire rappelle celle qui s'était déroulée en France fin décembre 2017. Se sentant mal, une jeune femme avait contacté les secours. Mais son interlocutrice l'avait raillée au lieu de la prendre au sérieux. Prise en charge bien trop tard, la jeune mère de famille était décédée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!